Structure emblématique des formules de promotion, Arden Motorsport effectuait ses débuts en Formule Renault Eurocup cette année. Sous l’impulsion de Daniel Ticktum, vainqueur du Grand Prix de Macao 2017, les Britanniques se sont classés cinquièmes du classement général tout en montrant de belles promesses pour l’avenir. Nous avons profité des essais collectifs au Circuit Paul Ricard pour faire le point avec Ben Salter, Team Manager d’Arden Motorsport.

Initialement créée en 1997 par Christian Horner et son père Garry pour courir en F3000, Arden Motorsport a connu un essor en dents de scie jusqu’à la conquête de son premier titre chez les équipes en Italie dès 2000, suivi de cinq en International entre 2002 et 2004 !

Depuis, l’écurie est devenue une référence en formules de promotion. Menant Mitch Evans et Daniil Kvyat au sacre en GP3 Series, Arden Motorsport s’est également imposée en GP2 Series, en Formula Renault 3.5 Series, en British F4 ainsi qu’en A1 GP.

Reconnue pour ses méthodes de travail, Arden Motorsport est aussi associée avec JOTA Sport en LMP2 et opèrera la structure R-Motorsport en Blancpain GT Endurance Series l’an prochain en association avec AF Racing.

Tout à construire

Sélectionnée pour participer à la saison 2017 de Formule Renault Eurocup, Arden Motorsport devait mettre en place toute sa structure opérationnelle. À Banbury, le management choisissait Ben Salter, un ingénieur passé chez Fortec Motorsports, pour monter ex nihilo la nouvelle écurie.

« Je pense que l’un des moments forts de l’année était d’être prêt à temps pour les premiers essais collectifs de Magny-Cours en mars », confiait le Team Manager. « Toute l’équipe était vraiment impatiente de commencer en Formule Renault Eurocup, l’échelon qui manquait à Arden pour couvrir toute la pyramide en monoplace pour les pilotes et le personnel. Désormais, les pilotes peuvent intégrer Arden dès le karting via le programme Young Racing Driver Academy et progresser en F4, en Formule Renault, en GP3 Series et en Formule 2 ! »

Victoire et podiums au rendez-vous

En piste, les espoirs reposaient sur le Belge Ghislain Cordeel, l’Australien Zane Goddard et le Britannique Daniel Ticktum, pilote du Red Bull Junior Team.

Après un week-end d’apprentissage à Monza, l’équipe ouvrait son compteur à domicile. Le lendemain, toujours à Silverstone, Daniel Ticktum s’offrait son premier podium et une première victoire chez les rookies !

Enchaînant les succès chez les débutants à Monaco, le protégé de Dr Helmut Marko frappait fort en remportant sa première course au Hungaroring ! En parallèle, Zane Goddard entrait pour la première fois dans les points. Après une deuxième place et un nouveau doublé parmi les rookies au Nürburgring, Arden Motorsport pouvait légitimement viser un premier titre dès sa première campagne. Si la réussite n’était pas au rendez-vous, Ben Salter avait néanmoins des raisons de se réjouir.

« Nous sommes vraiment ravis de notre première saison en Formule Renault », déclarait-il. « Dès les premiers essais, nous avons été dans le rythme. Nous avons ensuite exploités nos progrès pour monter en puissance et signer deux podiums et une victoire en Eurocup, sans oublier deux podiums en NEC. Ces résultats forment l’autre moment fort de notre année. Nous pouvons être fiers d’avoir réussi à nous mêler régulièrement aux équipes déjà bien familières de cette catégorie ! »

Faire encore mieux en 2018 !

Désormais orpheline de son pilote de pointe parti rejoindre les échelons supérieurs, Arden Motorsport ne semble pas inquiète pour reproduire le même niveau de performances l’an prochain.

Lors des essais collectifs hivernaux au Circuit Paul Ricard, l’équipe alignait le kartman Sami Taoufik ainsi qu’Oscar Piastri et Alexander Vartanyan. Déjà vu chez Arden pour la finale de la Formule Renault NEC, ce duo offrait à Arden une présence continue dans le top dix sur chacune des quatre séances de roulage.

« Pour 2018, nos perspectives sont très positives », assurait Ben Salter. « Nous pouvons nous appuyer sur une belle première saison en Eurocup. C’était une campagne réussie et fructueuse. Nous prévoyons d’engager trois voitures comme c’était le cas cette année. Nous savons que nous pouvons encore progresser dans chaque domaine. Nous allons tenter d’y arriver et même si nous atteignons notre objectif – la victoire – nous ne nous arrêterons pas de traquer le moindre aspect nous permettant de nous améliorer ! »

share