Grand favori du Clio R3T Trophy France en début d’année, Florian Bernardi doit désormais faire face à Boris Carminati, qui a redistribué les cartes. À mi-saison, les écarts restent serrés et le moindre faux pas pourrait coûter cher aux différents protagonistes…

Vice-champion 2017 et tenant du titre chez les Juniors, Florian Bernardi a fait honneur à son statut de favori pour succéder à Cédric Robert en cette quatrième édition en Clio R3T Trophy France.

Sur les routes du Rallye Le Touquet Pas-de-Calais, le Vauclusien n’a pas manqué sa rentrée en prenant le dessus sur le Gentleman Olivier Delaporte et le Junior Thibaut Poizot. Au Rallye Lyon-Charbonnières-Rhône, Florian Bernardi a confirmé en s’imposant devant le « débutant » Boris Carminati, de retour en compétition à plein-temps, et Thibaut Poizot, à nouveau troisième.

Alors qu’il visait la passe de trois sur le Rallye Aveyron Rouergue Occitanie, Florian Bernardi a du faire face à la montée en puissance de Boris Carminati. Lors de la première étape, les deux hommes se sont rendus véritablement coup pour coup, mais Florian Bernardi a gardé l’avantage… Jusqu’à sa sortie dès le premier secteur chronométré du samedi !

Si Boris Carminati a scellé sa première victoire, son adversaire a du cravacher pour limiter les dégâts. Challenge relevé quand il s’est emparé de la deuxième position et d’un maximum de points bonus au Trophée Jean Ragnotti.

À mi-saison, Florian Bernardi conserve donc trente-quatre points d’avance sur Boris Carminati, mais l’écart chute à onze unités avec le retrait du plus mauvais résultat. La lutte promet d’être tout aussi intense chez les Juniors entre Thibaut Poizot et Mathieu Walter tandis qu’Olivier Delaporte reste sous la menace des autres Gentlemen en attendant de confirmer sa performance au Touquet.

Autant dire qu’aucun concurrent n’a le droit à l’erreur avant d’affronter le Mont-Blanc, le Cœur de France et le Rallye du Var !

Share