Jolyon Palmer a terminé à une demi-seconde seulement des points au Grand Prix d’Autriche en finissant 11e pour la troisième fois de la saison. Auteur d’un mauvais départ, Nico Hülkenberg s’est classé 13e. Lancé à la poursuite de Lance Stroll pour une longue partie de la course, Jolyon ne trouvait pas l’ouverture tandis que Nico, 11e sur la grille, avait rétrogradé en raison du déclenchement du système anti-calage de sa monoplace. Renault Sport Formula One Team se dirige désormais vers Silverstone pour le Grand Prix de Grande-Bretagne.

- Nico partait 11e avec un train de Pirelli Supertendres neufs qu’il troquait en faveur de Tendres neufs au 14e tour.
- Jolyon s’élançait depuis la 16e place avec des Tendres neufs avant de s’arrêter au 34e tour pour chausser des Ultratendres. Il conservait ces gommes jusqu’à l’arrivée.

Nico Hülkenberg, R.S.17-04 n°27 – Départ : 11e – Arrivée : 13e.
« C’était une course difficile. J’ai pris un mauvais envol, au point de déclencher le mode anti-calage qui actionne l’embrayage pour prévenir tout arrêt du moteur tant l’adhérence est élevée sur la grille. C’était alors le début de la fin. J’étais presque dernier avant le premier virage et il devenait dès lors évident que l’après-midi serait compliqué. Nous étions en difficulté avec les Supertendres qui surchauffaient, mais aussi avec l’équilibre et l’adhérence. Nous avons opté pour un passage anticipé au stand afin de chausser les Tendres, mais les leaders remontaient le peloton et deux drapeaux bleus m’ont fait perdre énormément de temps. C’était assez dur aujourd’hui. Nous devons examiner ce qui est arrivé et nous focaliser sur Silverstone. »

Jolyon Palmer, R.S.17-03 n°30 – Départ : 16e – Arrivée : 11e.
« Nous sommes partis 16e pour finir 11e une troisième fois, à nouveau avec les points à notre portée ! Durant plus de quarante tours, j’avais Lance Stroll dans le viseur sans pouvoir le dépasser. C’était frustrant. Je dois mettre l’accent sur de meilleures qualifications, mais le rythme semblait en progression tout au long du week-end. Il y a donc des points positifs à retirer. Ma course à domicile sera la prochaine. Silverstone est un beau tracé que j’affectionne avec ses nombreux virages rapides. J’espère qu’il s’agit du circuit qui me permettra d’entrer dans les points. »

Cyril Abiteboul, Directeur général :
« Après Bakou, le Grand Prix d’Autriche représente la deuxième occasion manquée de marquer des points. Malgré une bonne course dans l’ensemble, la 16e place de Jolyon sur la grille ne lui a pas permis de terminer dans les points. Une fois de plus, nous devons mieux nous qualifier pour scorer le lendemain. C’était une journée très difficile pour Nico, victime d’un mauvais départ sur lequel nous devons enquêter tout en tâchant de comprendre pourquoi son rythme ne concordait pas avec celui vu ce week-end. Sur une note positive, nous constatons que notre programme moteur est sur la bonne voie puisqu’il offre un bon rythme de course et un nouveau podium. Nous tournons la page et nous avons hâte d’inverser la tendance à Silverstone. Le Grand Prix de Grande-Bretagne sera le point de départ d’une série de gros développements sur le châssis. Nous continuons à travailler dur pour atteindre nos objectifs. 

share