Renault F1 Team a connu une amère déception lors du Grand Prix Gulf Air de Bahreïn 2019. Alors qu’ils étaient tous les deux dans les points, Nico Hülkenberg et Daniel Ricciardo ont abandonné à trois tours de l’arrivée.

Dix-septième sur la grille, Nico a réalisé un excellent envol pour se porter à la onzième place au terme du premier tour. Sur une stratégie à deux arrêts, l’Allemand a progressé jusqu’au sixième rang avant d’être contraint à l’abandon au cinquante-quatrième des cinquante-sept tours de course.

Dans le top dix depuis le départ, Daniel était sur une stratégie à un seul arrêt. L’Australien occupait la dixième position et semblait en mesure de prendre le dernier point en jeu avant de devoir également renoncer au cinquante-quatrième tour.

• Parti dix-septième avec des Pirelli tendres (rouge), Nico s’est hissé à la sixième place avant de repasser des gommes tendres au douzième tour, puis des médiums au trente-deuxième passage.

• Dixième sur la grille, Daniel s’est élancé en pneus tendres et s’est arrêté au vingt-quatrième tour pour chausser des médiums.

Nico Hülkenberg – Départ : 17e – Abandon
« C’est vraiment dur à avaler aujourd’hui. Ce sport peut parfois être si cruel. C’était une belle course avec beaucoup de batailles en piste pour remonter de la dix-septième à la sixième place, mais nous n’avons malheureusement pas pu rallier la ligne d’arrivée. Nous allons examiner ce qu’il s’est passé, mais j’ai perdu toute puissance assez soudainement et c’en était fini. C’était une course amusante avec un premier tour fou auquel je devais survivre avant de garder la tête basse. L’équipe a fait de l’excellent travail sur la stratégie à deux arrêts et nous pouvons en retirer des points positifs. Nous devons être plus propres à l’avenir et nous assurer de ne plus faire face à de telles déceptions. »

Daniel Ricciardo – Départ : 10e – Abandon
« Aujourd’hui, il s’est passé beaucoup de choses en course. Notre rythme semblait compétitif au début, donc nous nous sommes engagés sur une stratégie à un seul arrêt. Plus nous avancions dans mon premier relais, plus je sentais que les pneus étaient à la peine. Avec le recul, il aurait été mieux de faire deux arrêts. Vers la fin, je ne pouvais pas trop me défendre face à ceux qui remontaient. J’aurais voulu me battre davantage, mais ce n’était malheureusement pas possible. Puis nous avons eu un problème avec le MGU-K en fin de course. C’était un week-end très animé avec beaucoup de hauts et de bas. Nous allons prendre le temps de tout digérer et revenir plus forts. »

Cyril Abiteboul, Team Principal
« Après un hiver très intense, notre saison a très mal commencé. Comme à Melbourne, nos qualifications à Bahreïn ont été fortement compromises par des problèmes électroniques mineurs affectant les deux voitures. Aujourd’hui, notre course s’est brutalement arrêtée si près de l’arrivée. Nous avons déjà rencontré ces soucis, mais nous n’avons pas été en mesure de les corriger à Bahreïn. Ces problèmes sont de plus en plus frustrants et inacceptables dans la mesure où les deux monoplaces ont fait preuve d’une excellente compétitivité, tant sur un tour qu’en course. Nico a encore délivré une superbe prestation en passant de la dix-septième à la sixième place. Daniel s’appuie sur son expérience précieuse au volant et la stratégie choisie n’a pas fonctionné malgré un bon rythme de course. Cette semaine, Daniel continuera de se familiariser avec la voiture en menant des travaux liés à la performance durant les essais. Nous devons réagir et concentrer notre attention sur la fiabilité. »

Share