Nico Hülkenberg s’est qualifié onzième du Grand Prix de Formule 1 d’Autriche avec un tour bouclé en 1’05’’597. S’il pointait à moins de deux dixièmes de seconde de Nico en Q1, Jolyon ne passait pas en Q2 avec son temps de 1’06’’345.

Nico Hülkenberg, R.S.17-04 n°27 – Q : 11e en 1’05’’597 – EL3 : 12e en 1’06’’563
« Je suis juste satisfait de cette onzième place. C’était un bel effort avec un bon tour à la fin de Q2. C’était tout aussi amusant de chasser les derniers millièmes de seconde. Ce sera une course difficile demain, mais nous pourrons librement choisir les gommes avec lesquelles nous nous élancerons. L’équipe a fait du bon travail. »

Jolyon Palmer, R.S.17-03 n°30 – Q : 16e en 1’06’’345 – EL3 : 14e en 1’06’’595
« Je savais que les qualifications seraient serrées. Les sensations au volant sont meilleures et nous sommes plus proches sur le plan des performances ce week-end. C’est dommage que nous ne puissions finalement pas accrocher la Q2, mais il y a des progrès. Demain, nous chercherons à prendre un bon départ afin de viser les points. »

Alan Permane, Directeur sportif :
Des qualifications décevantes dans l’ensemble.

Comment se sont déroulées les qualifications pour l’équipe ?
Nico a connu une séance décente. C’est bien qu’il puisse se classer onzième, car cela nous laisse le libre choix des pneus, mais nous attendons plus. Jolyon avait la Q2 à sa portée. Nous visions une meilleure place sur la grille en vue de la course.

Quels seront les éléments à prendre en considération pour demain ?
Sur la stratégie, toutes les équipes risquent d’être alignées avec certainement une course à un seul arrêt, comme souvent cette saison. Les trois composés pneumatiques sont néanmoins très proches et cela pourrait jouer un rôle. Il y a eu pas mal d’averses et même des orages au courant de la semaine. Les conditions météorologiques pourraient donc jouer un rôle. Nous garderons un œil attentif au radar.

share