Renault Sport Formula One Team a fait rugir ses monoplaces au cœur des collines autrichiennes lors de la première journée du Grand Prix Eyetime d’Autriche.

Carlos Sainz s’est montré le pilote le plus rapide de l’équipe en terminant à sept centièmes de seconde seulement du top dix au Red Bull Ring (4,3 km). Auteur d’un tour en 1’05’’999, l’Espagnol s’est offert le onzième meilleur temps d’un vendredi nuageux et ponctué de quelques gouttes. Nico s’est classé quinzième des deux séances.

Alan Permane, Directeur sportif – Notes du programme technique
• En EL1, les deux pilotes ont roulé avec les Pirelli ultratendres (violet) pour se concentrer sur les réglages et des évaluations aérodynamiques.
• Tous deux ont poursuivi ce travail en mettant l’accent sur la performance des pneumatiques en EL2. Carlos a chaussé les gommes tendres (jaune) et ultratendres, Nico les supertendres (rouge) et ultratendres.

Les enseignements du jour :
• Le sous-virage nous joue encore des tours, mais il nous en reste sous le pied.

Nico Hülkenberg – R.S.18-02 #27
Essais libres 1 : 15e – 1’06’’479 – 35 tours
Essais libres 2 : 15e – 1’06’’273 – 42 tours

Nico : « C’était un vendredi assez classique. L’équilibre de la voiture est un peu perfectible, donc nous en avons fait notre priorité. Nous n’avons pas progressé autant que voulu entre les deux séances. Le sous-virage est jusqu’ici notre ennemi, mais fort heureusement, c’est un ennemi que nous connaissons bien ! Nous avons donc de bonnes solutions pour y remédier avant les qualifications de demain. »

Carlos Sainz – R.S.18-03 #55
Essais libres 1 : 13e – 1’06’’427 – 29 tours
Essais libres 2 : 11e – 1’05’’999 – 38 tours

Carlos : « Aujourd’hui, nous avons travaillé dur pour trouver les bons réglages et l’on peut voir qu’il reste encore un peu de travail. Néanmoins, nous avons couvert un bon nombre de tours et nous savons ce que nous devons améliorer pour disposer d’une voiture plus rapide et plus équilibrée. Je pense que le potentiel est là, donc j’ai hâte d’être à demain. »

Bob Bell, Directeur de la technologie : « Nous n’avons pas vraiment trouvé le bon équilibre sur nos monoplaces aujourd’hui. Chez les pilotes, ni l’un ni l’autre n’en était satisfait puisque le sous-virage était beaucoup plus prononcé que souhaité. Comme cela nuit au train avant, cela impacte négativement les pneus. Nous pouvons réaliser de grands progrès sur cet aspect sur la suite du week-end, surtout si la température de la piste monte un peu. La voiture s’est montrée fiable et le nouveau système du MGU-K fonctionne bien. Nous avons toutes les informations dont nous avons besoin. À nous maintenant d’atteindre un meilleur équilibre. »

Share