Renault Sport Formula One Team a connu la déception sur l’Autodrome José Carlos Pace avec la douzième place de Carlos Sainz et l’abandon de Nico Hülkenberg lors du Grande Prêmio Heineken do Brazil.

Sous le ciel couvert d’Interlagos, les deux pilotes avaient réalisé des départs prometteurs, Carlos ayant pris l’avantage sur Nico au premier tour. Nico ne dépassait pas la mi-course, les températures excessives de son moteur le contraignant à un abandon de précaution après trente-deux boucles. Sur une stratégie à deux arrêts, Carlos attaquait jusqu’au drapeau à damier mais il manquait finalement les points.

• Parti treizième avec des Pirelli Tendres (jaune) neufs, Nico a abandonné au trente-deuxième tour.
• Quinzième sur la grille, Carlos s’est élancé avec des Tendres neufs avant de passer des Médiums neufs (blanc) au vingt-cinquième passage puis un nouveau train de Supertendres (rouge) neufs au quarante-huitième tour.

Nico Hülkenberg – R.S.18-02 #27 – Départ : 13e – Abandon
« Cet abandon est dommage, mais il a fallu s’y résoudre en raison des températures excessives du moteur. Cela n’était pas sain pour le groupe propulseur et le risque n’en valait pas la peine. C’est décevant, car j’étais sur une stratégie inversée et j’aurais pu profiter de pneus plus frais en fin de course. À part cela, c’était amusant de batailler avec Carlos par deux fois. C’était serré, mais nous nous sommes laissés assez de place et c’était fair-play. Nous allons recharger les batteries pour la finale d’Abu Dhabi, où nous donnerons absolument tout. »

Carlos Sainz – R.S.18-03 #55 – Départ : 15e – Arrivée : 12e
« Nous savions que le Brésil serait un week-end difficile et nous n’avons finalement pas été assez rapides pour marquer des points aujourd’hui. Nous avons réussi à gagner trois places grâce à un nouveau bon départ et nous avons connu de belles batailles avec Nico et d’autres. Lorsque la course s’est stabilisée, nous avons continué d’attaquer, mais nous n’avions tout simplement pas le rythme et nous ne pouvions pas vraiment progresser. J’en voulais plus aujourd’hui et nous travaillerons en ce sens à Abu Dhabi. »

Cyril Abiteboul, Team Principal
« Après deux bonnes courses, il est décevant de vivre un tel week-end au Brésil. Nous avons connu des difficultés en qualifications et nous n’avons pas pu remonter après le départ. Aucune de nos monoplaces n’a réussi à exploiter notre rythme de course, qui, même s’il était meilleur que celui de certaines voitures devant nous, n’a pas suffi pour les dépasser. Nous avons arrêté Nico par précaution en raison des températures moteur. Nous ne voulions pas prendre le risque de perdre des éléments du groupe propulseur avant Abu Dhabi et il n’y avait rien à gagner en piste vu sa position. Nous avons essayé de progresser au maximum avec Carlos, mais les points étaient trop loin aujourd’hui. Cette course souligne à nouveau les variations de notre compétitivité. Cela sera un thème central cet hiver, car il est évident que nous devrons être plus réguliers dans les saisons à venir. »

Share