Renault Sport Formula One Team a connu des qualifications frustrantes lors du Grande Prêmio Heineken do Brazil organisé sur l’autodrome José Carlos Pace puisqu’aucun de ses pilotes n’est entré dans le top dix.

En Q1, Carlos Sainz a manqué de réussite avec du trafic dans son dernier tour et a vu la Q2 lui échapper pour seulement 5/1000e de seconde. Nico Hülkenberg est parvenu à passer en Q2, mais tout le défi était d’être en piste lorsque les conditions étaient les plus favorables malgré les épisodes pluvieux. Nico a finalement terminé la séance au quatorzième rang.

Nico Hülkenberg – R.S.18-02 #27 – Q : 14e en 1’08’’834 – EL3 : 11e en 1’09’’461
« Il nous manquait deux ou trois dixièmes aujourd’hui. C’était particulièrement difficile avec le ciel qui se faisait menaçant en Q1 et nous avons probablement pris de mauvaises décisions sur le timing, mais c’est toujours facile à dire avec du recul. Il était compliqué d’estimer le niveau d’adhérence et de juger à quel point on pouvait attaquer dans les virages. Nous avons tout tiré de la voiture, mais il nous manque un peu de vitesse et c’est pour cela que ce n’est pas très reluisant sur la feuille des temps. Ce sera difficile demain vu notre position sur la grille, mais nous sommes réalistes et nous nous battrons pour obtenir un bon résultat. »

Carlos Sainz – R.S.18-03 #55 – Q : 16e en 1’09’’269 – EL3 : 14e en 1’09’’864
« C’était un samedi décevant en général. Nous savions que ce serait serré et cela n’a pas joué en notre faveur. Notre rythme sur un tour n’est pas au rendez-vous depuis le début du week-end. Celui sur les longs relais semblait prometteur hier et demain sera un autre jour. Nous avons des stratégies à explorer et nous tenterons notre chance en course, comme toujours. »

Alan Permane, Directeur sportif
Tout peut arriver au Brésil…

Comment se sont passées les qualifications pour l’équipe ?
« C’était une séance difficile des deux côtés du garage, mais la raison sous-jacente est notre difficulté à trouver le rythme sur un tour aujourd’hui. Les deux pilotes ont estimé qu’ils auraient pu gagner une ou deux places. Carlos a souffert du trafic dans son dernier tour, Nico était dans une situation difficile avec le timing de ses relais dans des conditions mixtes, mais, avant tout, la voiture n’était pas aussi rapide que nous le souhaitions en qualifications sur ce circuit. »

Que peut-on espérer de la course demain ?
« Nous sommes toujours positifs avant la course. Vendredi, nous avions un bon rythme sur les longs relais et nous étions satisfaits de la voiture. Depuis, nous avons amélioré l’équilibre et les deux pilotes semblent en être contents. Le Grand Prix devrait se disputer sur le sec, mais comme nous le savons, tout peut arriver au Brésil... »

Share