Renault Sport Formula Team a empoché six points lors du premier Grand Prix de France organisé depuis dix ans grâce aux huitième et neuvième places obtenues par Carlos Sainz et Nico Hülkenberg au Grand Prix Pirelli de France disputé sur le Circuit Paul Ricard.

Auteur d’un excellent départ le propulsant au troisième rang, Carlos était en mesure d’assurer une belle sixième place à l’équipe pour sa course à domicile. L’Espagnol a finalement terminé huitième après avoir rencontré un problème technique dans les derniers tours. En faisant entrer ses deux voitures dans le top dix pour la troisième fois de suite, l’écurie resserre son emprise sur la quatrième position du Championnat Constructeurs. Forte de soixante-deux unités, Renault Sport Formula One Team affiche avant la mi-saison un compteur déjà plus grand qu’à la fin de l’année passée.

• Carlos s’est élancé depuis la septième place avec ses Pirelli ultratendres rodés. Il s’est arrêté au vingt-sixième tour pour chausser un train de tendres neufs.
• Douzième sur la grille, Nico est parti avec de nouveaux pneus tendres avant d’effectuer son arrêt au trente-septième passage pour les troquer contre un jeu d’ultratendres neufs.

Nico Hülkenberg, R.S.18-02 #27 – Départ : 12e – Arrivée : 9e
« Aujourd’hui, je me suis régalé en piste. Je suis content d’avoir gagné quelques places et de terminer dans les points. Le premier tour était intéressant. Il fallait survivre tant c’était le chaos partout. Hier, nous étions un peu sur la réserve, donc cette neuvième position est probablement la meilleure que nous pouvions obtenir. Je me suis bien amusé en prenant du plaisir sur quelques dépassements. Carlos était bien parti pour signer un beau résultat. C’est dommage que la sixième place lui ait échappé, cela aurait pu être de très gros points pour l’équipe, mais comme nous en gagnons quand même au championnat, ce n’est pas si mal ! »

Carlos Sainz, R.S.18-03 #55 – Départ : 7e – Arrivée : 8e
« Cela fait un peu mal de terminer de cette façon. Nous avions connu un excellent week-end du début à la fin. Nous nous étions bien qualifiés, nous avions pris un bon départ pour figurer rapidement dans le trio de tête et nous contrôlions pour finir sixièmes. Le rythme était élevé dans la seconde moitié de la course et nous nous en sortions bien jusqu’à l’apparition soudaine de ce problème. Cela nous a coûté deux à trois secondes au tour. C’est dommage et j’en suis navré pour toute l’équipe, car je pense que nous méritions vraiment d’être les “meilleurs des autres” aujourd’hui. Cela peut arriver parfois et il s’agit de mon premier souci de fiabilité cette saison. Passons vite à la suite en nous préparant pour l’Autriche. »

Cyril Abiteboul, Directeur général
« Je me souviendrai très longtemps de ce week-end. Au-delà des résultats sportifs, c’était un week-end incroyable. Il était vraiment particulier de voir la foule juste avant le départ. En étant la seule équipe française engagée dans la discipline, nous étions pleinement mobilisés pour faire de cette première édition un véritable succès. C’est une superbe récompense pour toutes les personnes impliquées, y compris les fans invités par Renault. Concernant la course, c’est un bon résultat qui nous laisse un peu sur notre faim. Carlos frôlait le week-end parfait et je suis désolé qu’il ait perdu un résultat bien mérité en raison du MGU-K. Nico a connu un peu plus de difficultés ce week-end et il n’a pas été en mesure de délivrer un résultat aussi solide que d’habitude. Néanmoins, nous rapportons quelques points d’un circuit que nous savions difficile. Nous consolidons encore notre quatrième position au championnat et, en huit courses seulement, nous comptons cinq points de plus que notre total de l’an dernier. Nous sommes de plus en plus forts et nous devons employer tout le soutien ressenti au Grand Prix de France pour poursuivre nos efforts. »

Share