Interview express : Corentin Tierce

Que signifie cette première pole position en Clio Cup pour toi ?
Il y a eu un peu de confusion avec mon transpondeur qui s’est décroché, mais le chronométrage manuel a pris le relais et ce résultat a fait plaisir à toute l’équipe. C’est un bon pas en avant et c’était important de se montrer en première ligne !

Comment le Tierce Racing s’organise-t-il ?
C’est une structure familiale sans vraiment l’être puisque nous nous appuyons sur des professionnels, des mécaniciens, un ingénieur et des bénévoles. Je suis un peu le team manager dans toute la partie relationnelle avec Renault Sport tandis que mon père l’est du côté technique, en encadrant le travail des mécaniciens. Ma mère s’occupe de l’intendance et Pierre est sur le pont dès qu’il y a de la carrosserie à faire, puisque c’est son métier !

En parlant de Pierre, est-ce particulier de courir avec son jumeau ?
Nous sommes très proches et il n’y a aucune rivalité entre nous. Au contraire, nous nous aidons mutuellement pour faire grandir l’équipe avant de penser à nos petites personnes. En revanche, nous n’avons pas tout à fait la même façon de piloter. Pierre a toujours été très propre, patient, alors que j’ai souvent été un peu plus « bourrin » ! Je me suis calmé avec l’âge, mais j’étais encore celui qui prenait un peu trop de risques il y a peu.

Pourquoi avoir choisi la Clio Cup ?
Il y a plusieurs facteurs : mon père est agent Renault depuis 1999, cette catégorie est l’une des plus abordables pour disputer un championnat en France et l’équité technique est un véritable plus. Et comme l’organisateur et les concurrents sont sympathiques, nous nous y sentons bien !

Share