Félicitations pour cette première victoire...
« J’en suis ravi ! J’abordais ce rallye dans l’optique de prendre de précieux points et de connaître un week-end propre. Malgré un choix de gommes et des réglages perfectibles samedi, j’ai pu tenir le rythme des hommes de tête. Dimanche, mon pari sur les pneus avant a payé en attaquant dans les deux longues spéciales. Cela a payé, mais ce n’était pas encore gagné avec la super-spéciale que je découvrais, contrairement à Mathieu. Je savais qu’il allait tout donner, mais j’ai réussi à faire un temps correct ! »

Pourquoi avoir choisi le Clio R3T Trophy France ?
« J’ai d’abord fait de la moto avant de commencer le rallye par celui de la Sainte-Baume en 2016. J’en avais envie depuis un moment, car mon père a fait de la course de côte pendant vingt-cinq ans. J’ai loué une voiture et cela a plutôt bien marché. En 2017, je me suis penché sur le Clio R3T Trophy France au Mont-Blanc et j’ai pu monter un programme avec l’aide de la structure Chazel et de Renault... Je me suis donc lancé en achetant une Clio R3T en décembre dernier ! »

Comment jugez-vous votre première année ?
« Positive ! Au Touquet, je n’ai perdu le podium qu’à cause d’une erreur dans la super-spéciale... D’où mon appréhension au Coeur de France ! J’ai eu moins de réussite au Lyon-Charbonnières, mais cela s’est plutôt bien passé au Rouergue et au Mont-Blanc, où je suis remonté au pied du podium malgré un tonneau dans l’ES1 ! »

Quel est l’objectif au Var et après ?
« La lutte chez les Juniors s’annonce vraiment belle entre Mathieu, Thibaut et moi. La victoire sera difficile à aller chercher avec le retour probable de Florian Bernardi, mais mon objectif sera la deuxième place au classement général et le titre en Juniors. Et comme le Clio R3T Trophy France propose de la concurrence, du niveau, une bonne ambiance et des primes de résultats intéressantes, je me vois bien rempiler en 2019 ! »

Share