Âgé de seulement dix-sept ans, Jack Young (MRM Racing) a remporté la Finale Internationale de la Renault Clio Cup disputée sur le Circuit Paul Ricard. Auteur de la pole position, le Britannique a mené de bout en bout pour devancer son compatriote Max Coates (Team Coates) et Benoît Castagné (Raiwoit Racing). En s’imposant face aux meilleurs concurrents des Clio Cup organisées dans le monde, Jack Young se verra offrir une Nouvelle Renault Mégane R.S..

Pour clore une saison exceptionnelle dans les différentes Clio Cup nationales lors de ce week-end aux couleurs Renault, la Finale Internationale réunit les meilleurs concurrents des Clio Cup Central Europe, Chine, Espagne, France, Grande-Bretagne et Italie.

Chaque plateau a ainsi pu sélectionner jusqu’à huit éléments : les cinq meilleurs pilotes de leurs classements généraux respectifs, le meilleur Junior ou Rookie, le meilleur Gentleman ou Amateur ainsi qu’un « joker » choisi par les promoteurs de chaque catégorie.

LA POLE POUR YOUNG

Dimanche à quatorze heures, trente-neuf pilotes sont au rendez-vous pour trente minutes de qualifications. Premier à signer un temps, Alex Royo (Team VRT) est rapidement délogé par les concurrents de la Clio Cup Central Europe. Les Français accélèrent le rythme, mais ils sont vite repris par Felice Jelmini (Composit Motorsport), Sebastiaan Bleekemolen, puis Albert Legutko.

Dorian Guldenfels (GPA Racing) et Benoît Castagné s’échangent ensuite la tête, mais les Britanniques Max Coates et Jack Young réalisent un relais rapide les hissant au sommet à mi-séance. Leurs efforts portent leurs fruits puisque le classement évolue peu par la suite.

Avec son tour en 2’26’’423, Jack Young s’offre la pole position devant son compatriote, Dorian Guldenfels et Benoît Castagné. Brett Lidsey (MRM Racing) et David Pouget (GPA Racing) partagent la troisième ligne, suivis par Sebastian Bleekemolen (Team Bleekemolen), Pierre-Étienne Chaumat (TB2S), Felice Jelmini et Kévin Jimenez (GPA Racing).

Qualifications - Grille de départ

DOUBLÉ BRITANNIQUE

Auteur d’un bon envol, Jack Young conserve les commandes devant Max Coates alors que Dorian Guldenfels se fait déborder par Benoît Castagné et Brett Lidsey. Plus loin, Pierre-Étienne Chaumat se hisse au sixième rang, suivi par Kevin Jimenez et Thibaut Bossy (TB2S) tandis que Felice Jelmini s’empare de la neuvième place aux dépens de David Pouget.

Rapidement, le trio de tête se détache du groupe de chasse mené par Brett Lidsey. Ce dernier cède face aux attaques de Dorian Guldenfels au quatrième passage tandis que les débats s’animent sous l’impulsion de Felice Jelmini.

Après avoir dépassé Kevin Jimenez, Pierre-Étienne Chaumat et Thibaut Bossy, l’Italien s’attaque avec succès à Brett Lidsey, qui continue de perdre du terrain. Au sixième tour, un léger contact du Britannique avec David Pouget envoie le Français sur le toit.

Après l’intervention de la voiture de sécurité, le peloton est libéré alors qu’il reste trois minutes et un tour au chronomètre. Jack Young effectue une bonne relance en distançant immédiatement Max Coates, talonné par Benoît Castagné malgré une petite erreur du Français à l’entrée de la chicane. Derrière, Thibaut Bossy surprend Dorian Guldenfels et Felice Jelmini.

Peu inquiété en tête, Jack Young ne tremble pas et s’impose du haut de ses dix-sept ans face à Max Coates et Benoît Castagné. Thibaut Bossy et Dorian Guldenfels complètent le top cinq, suivis par Felice Jelmini et Pierre-Étienne Chaumat. Titré en Clio Cup France, Nicolas Milan (Milan Compétition) se classe huitième devant Sebastiaan Bleekemolen (Team Bleekemolen) et Matteo Poloni (Essecorse).

Également vainqueur chez les Juniors, Jack Young est accompagné par Felice Jelmini et Marc De Fulgencio (Team VRT) sur le podium. Du côté des Gentlemen, le Français David Pajot (Vic’Team) l’emporte devant Melvin de Groot (Team Bleekemolen) et Massimiliano Danetti (MC Motortecnica).

Classement final

ILS ONT DIT

Jack Young (MRM Racing) : « C’est incroyable ! Honnêtement, j’ai encore un peu de mal à y croire en voyant le niveau du plateau. Max m’a poussé tout au long de la course, comme il l’avait fait plus tôt dans le week-end. Petit à petit, il reprenait du terrain, mais j’ai réussi à créer l’écart dès que la voiture de sécurité s’est effacée. Dès lors, je n’avais plus qu’à gérer jusqu’à l’arrivée. C’est génial et un peu surréaliste, mais j’espère pouvoir défendre ma couronne l’année prochaine ! »

Max Coates (Team Coates) : « Je suis à la fois ravi et déçu de ce résultat. Quand la voiture de sécurité est arrivée, je me suis dit que c’était la dernière chose dont j’avais besoin comme j’attendais la fin de course pour attaquer Jack. Hélas, sa relance a été un peu trop parfaite... J’ai été surpris et j’ai finalement dû résister à mes poursuivants ! Je finis deuxième en Clio Cup UK et deuxième de la Finale Internationale… Je ne suis pas passé loin dans les deux cas, mais j’adresse toutes mes félicitations à Jack. Il a été impressionnant et j’espère avoir le plaisir de le retrouver en piste très prochainement. »

Benoît Castagné (Raiwoit Racing) : « C’était assez compliqué de se remettre dans le bain après la grosse désillusion en Clio Cup France. C’était une saison éprouvante. Nous avions fait beaucoup de sacrifices pour mettre toutes les chances de notre côté et nous avons perdu de justesse en raison d’une erreur technique de notre part… Il a donc fallu se reconcentrer, mais mes deux adversaires étaient très rapides. J’essayais de gérer mes pneumatiques en espérant une opportunité en fin de course. Malheureusement, la voiture de sécurité leur a donné un peu de répit et ils n’ont jamais cédé ! »

Share