Jolyon Palmer : Teriyaki Boyz

Alors que la saison de F1 entre dans sa dernière ligne droite au Japon, Jolyon Palmer veut rentrer dans les points pour la deuxième fois de l’année.

Quelles sensations offrent Suzuka ?
C’est un circuit à l’ancienne, vraiment unique avec ce premier secteur très rapide et fluide avec ses changements de direction. La suite l’est tout autant avec les deux Degners qui sont cruciaux. Le 130R est incroyable, sans oublier la chicane qui représente une belle opportunité de dépassement. L’ensemble est difficile, mais plaisant. Il y a un an, cela s’était plutôt bien passé donc j’ai hâte d’y être.

À quoi ressemble l’ambiance au Japon ?
Les fans accueillent la F1 comme nulle part ailleurs. Suzuka s’anime dès que le microcosme de la F1 arrive. Les spectateurs sont de vrais passionnés, ce qui rend ce rendez-vous très particulier. Les produits dérivés et les couvre-chefs sont déments. Tout le monde rivalise pour montrer son soutien et nous aimons voir cela ! Les liens entre la F1 et le Japon sont bien connus. Sinon, j’ai un faible pour les sushis et le teriyaki. Je vais me régaler.

Quel bilan tirez-vous de la Malaisie ?
C’était frustrant, mais nous devrions être plus forts au Japon. Nous pouvons transposer certains éléments positifs de Sepang. C’est bien d’enchaîner les courses, surtout après un week-end décevant. Cela signifie que nous pourrons mettre cela derrière nous en tentant de faire mieux au Japon.

share