Toujours bien placé depuis ses débuts, Florian Bernardi a enfin inscrit son nom au palmarès d’une formule de promotion cette année : le Clio R3T Trophy France !

Dès l’obtention de son permis, Florian Bernardi s’est lancé à l’attaque du chronomètre. Évoluant d’abord surtout sur des rallyes régionaux, il fait belle impression en terminant deuxième de sa classe au Rallye National de la Sainte-Baume en 2010.
Sa carrière prend alors un nouveau tournant. Bénéficiant de l’accessibilité des coupes de marque organisées par Renault Sport, le Vauclusien s’engage en Trophée Twingo R1. Quatrième avec trois podiums en 2011, il gagne une place l’année suivante avec sa première victoire au Rallye Mont-Blanc Morzine.
Vainqueur au Rouergue et au Mont-Blanc en 2013, Florian Bernardi devient alors vice-Champion de France Junior avant de rejoindre l’Opel Adam Cup, dont il se classe à nouveau deuxième en 2014 et en 2015.
Après un programme réduit en 2016, Florian Bernardi retrouve Renault Sport Racing via le Clio R3T Trophy France. Tout au long de l’année, il défiera l’expérimenté Cédric Robert, mais il finira par s’incliner, non sans terminer premier chez les Juniors.
De retour en 2018, Florian Bernardi n’a que le titre en vue. Grand favori, il ne déçoit pas les observateurs en s’imposant d’entrée au Touquet ! Challengé par Boris Carminati, il remporte le Lyon-Charbonnières avant d’assurer de gros points au Rouergue, mais sa performance au Mont-Blanc alors que son rival part à la faute lui permet alors d’être sacré avant les deux derniers rendez-vous de la saison. Absent au Cœur de France, il met un point d’honneur à célébrer sa première couronne avec une première victoire au Var !
Après avoir également pris le départ de deux manches en FIA ERC, Florian Bernardi explore désormais ses différentes options pour 2019, mais une chose est sûre… Il devrait à nouveau jouer aux avant-postes comme il l’a toujours fait !

Share