Présent aux avant-postes depuis ses débuts au volant, Florian Bernardi a enfin concrétisé les espoirs placés en lui en inscrivant pour la première fois son nom au palmarès d’une formule de promotion : le Clio R3T Trophy France !

À l’attaque des spéciales dès l’obtention de son permis de conduire, Florian Bernardi fait rapidement forte impression en terminant deuxième de sa classe au Rallye National de la Sainte-Baume en 2010.

Sa carrière s’accélère grâce à l’accessibilité des coupes de marque organisées par Renault Sport. Engagé en Trophée Twingo R1, Florian Bernardi signe trois podiums et se classe quatrième en 2011. Avec sa première victoire au Rallye Mont-Blanc Morzine, il se hisse au troisième rang du classement général l’année suivante. En 2013, le Trophée forme le cadre du Championnat de France Junior. Vainqueur au Rouergue – et encore au Mont-Blanc – Florian Bernardi poursuit son ascension en devenant vice-champion.

Deux fois deuxième de l’Adam Cup, le Vauclusien connaît une campagne moins dense en 2016 avant de réintégrer les formules de promotion de Renault Sport Racing avec le Clio R3T Trophy France dès 2017. Dauphin de l’expérimenté Cédric Robert, qu’il bat au Mont-Blanc, Florian Bernardi termine meilleur Junior.

Grand favori en 2018, Florian Bernardi retrouve son copilote Victor Bellotto, avec qui il avait déjà fait équipe en 2012. Leur association s’avère prolifique d’entrée puisque les deux hommes s’imposent au Touquet et au Lyon-Charbonnières. Ils vivent ensuite leur unique revers de l’année en s’inclinant face à Boris Carminati au Rouergue, mais ils assurent de gros points avant de répliquer au Mont-Blanc. Florian Bernardi y souligne sa maîtrise de l’épreuve alors que son rival part à la faute dans la dernière spéciale... Florian Bernardi est alors sacré avant même les deux derniers rendez-vous de l’année.

« Après plusieurs places d’honneur, ce titre arrive dans ma septième saison », se réjouissait-il à l’arrivée. « C’est un mélange de satisfaction et de soulagement, mais cela démontre surtout que le travail mené avec tout mon entourage a porté ses fruits. C’est aussi un beau clin d’œil avec Renault Sport, car j’avais remporté ma première victoire en formule de promotion avec une Twingo… Et c’était déjà au Mont-Blanc ! »

Absent au Cœur de France, Florian Bernardi met toutefois un point d’honneur à fêter son titre au Var, où il s’impose avec trois minutes d’avance pour célébrer sa première couronne. Après avoir pris le départ de deux manches en FIA ERC, Florian Bernardi explore désormais ses différentes options pour 2019.

« Évidemment, nous sommes plus que satisfaits de nos résultats cette saison », résumait-il. « Nous avons remporté le Trophée Clio R3T, ce qui était l’objectif numéro 1. En parallèle, nous avons découvert une équipe exceptionnelle avec des valeurs hors norme ! Le travail de Frédéric Anne Compétition était sans accroc tout au long de l’année, sans oublier la collaboration avec Rtec Suspensions. Je tiens également à remercier tous mes partenaires qui m’accompagnent depuis des années. Ce titre est une grande satisfaction par rapport à l’énergie déployée pour ce projet ! Concernant l’avenir... Même si je me sens très bien au sein du Clio R3T Trophy France, j’aimerais découvrir quelque chose de nouveau l’an prochain pour continuer à progresser. Soit la terre, soit des rallyes internationaux comme j’ai pu en faire cette année ! »

Une chose est sûre : Florian Bernardi devrait rapidement être présent aux avant-postes… Comme il l’a toujours fait !

Share