Renault Sport Racing a convié cette année encore pendant deux jours les principaux protagonistes de la Formule Renault Eurocup au sein du paddock du Grand Prix de Formule 1 de Hongrie. Quatre pilotes étaient présents pour découvrir l’envers du décor de l’élite, rencontrer les acteurs-clés de Renault Sport Formula One Team et de la Renault Sport Academy tout en étant en immersion dans les coulisses de la F1.

Cette année, l’opération annuelle menée par Renault Sport Racing avec Renault Sport Formula One Team et la Renault Sport Academy a permis à Sacha Fenestraz, Will Palmer, Gabriel Aubry et Max Fewtrell d’observer la F1 de l’intérieur dans le cadre d’un Grand Prix.

Rencontres privilégiées

Durant deux jours, le groupe a été accueilli dans des conditions privilégiées par Renault Sport Formula One Team. Reçus au sein du motorhome, tous les quatre ont pu échanger en tête-à-tête avec Nico Hülkenberg, Jolyon Palmer et Sergey Sirotkin.

Les jeunes aspirants à la F1 rencontraient également Paul Seaby, responsable de l’équipe course, ainsi que Martin Poole, le physiothérapeute de Nico Hülkenberg, avant une visite approfondie et détaillée du garage et des endroits stratégiques de l’écurie.

Au plus près de leur rêve et de leur objectif ultime, ils ont assisté dans le garage à la première séance d’essais libres du Grand Prix de Hongrie et ont eu le privilège de faire partie du débriefing entre les pilotes et leurs ingénieurs.

L’avenir se joue dès maintenant

Jeudi, les quatre pilotes achevaient leur journée dans le paddock de la FIA F2 et du GP3 en compagnie de Mia Sharizman, responsable de la Renault Sport Academy. Ils y retrouvaient des visages connus, à l’image de Jack Aitken, titré en 2015, Dorian Boccolacci, deuxième en 2016, mais aussi certains teams managers des équipes présentes aux échelons supérieurs.

Vendredi, ils échangeaient avec Cyril Abiteboul. Le directeur général de Renault Sport Racing répondait ouvertement et sans réserve à toutes leurs questions tout en distillant de précieux conseils pour la suite de leurs carrières en leur rappelant l’ensemble des paramètres attendus par une écurie comme Renault Sport Formula One Team.

Ils ont dit

Sacha Fenestraz (Josef Kaufmann Racing) : « Jamais je n’aurais pensé célébrer mon dix-huitième anniversaire chez Renault Sport Formula One Team au cœur d’un Grand Prix de Formule 1 ! C’est vraiment fantastique et je tiens vraiment à remercier Renault Sport Racing de cette opportunité unique qui n’est pas accessible à tous. Avec Max, Will et Gabriel, nous en avons profité au maximum tout en en apprenant beaucoup sur la vie bien remplie d’un pilote de F1. J’espère désormais y revenir en tant que pilote à l’avenir. C’est l’objectif ! »

Will Palmer (R-ace GP) : « Même s’il ne s’agissait pas de ma première expérience au sein du paddock, c’est toujours intéressant de rencontrer de nombreuses personnes-clés pour comprendre exactement leurs méthodes. C’est une fantastique occasion d’observer le fonctionnement d’une écurie de F1. J’ai tout particulièrement aimé assister au débriefing pour entendre les retours des pilotes. Je remercie Renault Sport Racing pour leur invitation. »

Gabriel Aubry (Tech 1 Racing) : « C’était ma première fois dans un paddock F1 ! C’est vraiment impressionnant de voir toute la logistique et le nombre de personnes qui travaillent autour de deux voitures. Je remercie vraiment Renault de m’avoir offert la chance d’être dans le garage pour observer cela de plus près et prendre conscience du travail nécessaire pour arriver à ce niveau. »

Max Fewtrell (Tech 1 Racing) : « C’était génial d’être en Hongrie pour observer la façon d’opérer et de travailler entre les nombreux départements de Renault Sport Formula One Team. On peut voir à quel point c’est beaucoup plus complexe qu’en Formule Renault Eurocup. Chaque seconde à leurs côtés est une nouvelle leçon ! Un grand merci à Renault Sport Racing pour l’invitation. »

Cyril Abiteboul, Renault Sport Racing, Directeur général : « Renault possède un historique éloquent dans la détection des stars de la F1. Il est capital de leur permettre de comprendre ce que nous attendons d’eux à ce niveau. C’était fantastique de pouvoir les accueillir à Budapest, un circuit qu’ils connaissent bien, pour leur montrer comment se passe le travail des pilotes, mais aussi leurs relations avec les ingénieurs. Ces rencontres étaient également l’occasion idéale de recueillir leurs impressions sur la Formule Renault Eurocup afin de continuer d’améliorer cette série. »

Retour en haut