Après les deux premiers rendez-vous au Circuit Paul Ricard et à Monza, la Formule Renault Eurocup poursuit la visite d’autres monuments du sport automobile : Silverstone et Monaco. Les concurrents se rendront donc en Grande-Bretagne pour se défier sur l’un des circuits les plus rapides du calendrier dès le week-end prochain (18-20 mai).

Théâtre du premier Grand Prix de l’histoire du Championnat du Monde de F1 en 1950 et de la première apparition d’une Renault dans la catégorie reine en 1977, Silverstone propose des enchaînements de courbes à hautes vitesses exigeant un engagement total de la part des pilotes. Dix ans après le mémorable duel entre Daniel Ricciardo et Valtteri Bottas, qui marquera les esprits cette année ?

Qui se détachera ?

Avec quatre vainqueurs différents sur les quatre premières courses, la saison de Formule Renault Eurocup s’annonce extrêmement ouverte !

Victorieux à Monza, Christian Lundgaard (MP Motorsport) arrivera en Grande-Bretagne en tête du classement général. S’il va découvrir Silverstone, le rookie de la Renault Sport Academy a déjà impressionné par ses facultés d’adaptation et voudra confirmer son statut ce week-end.

Derrière, Yifei Ye (Josef Kaufmann Racing), Max Fewtrell (R-ace GP) et Logan Sargeant (R-ace GP) tenteront de revenir au sommet sur un circuit qu’ils connaissent bien afin de lui ravir les commandes. Dans le Northamptonshire, les deux premiers avaient atteint les points l’an dernier tandis que le dernier s’était imposé sur la configuration « National » en F4.

Ils visent haut

Les outsiders tenteront de redistribuer les cartes avant d’arriver à Monaco. Seul membre du quinté de tête à courir après sa première victoire, Lorenzo Colombo (JD Motorsport) sera un candidat sérieux. L’Italien devra tout de même découvrir Silverstone contrairement à son équipier Thomas Maxwell (JD Motorsport), toujours présent dans les points cette année.

Après son premier podium de la saison à Monza, Max Defourny (MP Motorsport) tentera de revenir dans le match sur un circuit où il avait signé la pole position l’an passé. En parallèle, son partenaire Alex Peroni (MP Motorsport) désirera mettre son expérience à profit pour remonter. L’Australien arrivera d’ailleurs en pleine confiance après son doublé réalisé ce week-end à Pau en ouverture de la Formule Renault NEC.

De leur côté, le pensionnaire de la Renault Sport Academy Victor Martins (R-ace GP), le protégé du SMP Racing Alexander Smolyar (Tech 1 Racing) et Charles Milesi (R-ace GP) essaieront de confirmer leurs beaux débuts pour leur première visite à Silverstone. Face à eux, Oscar Piastri (Arden Motorsport) aura un petit avantage après s’être illustré sur le tracé « National » l’an dernier en F4.

Discrets sur les deux premiers rendez-vous, Neil Verhagen (Tech 1 Racing), Richard Verschoor (Josef Kaufmann Racing), Alexander Vartanyan (Arden Motorsport) et Najiy Razak (JD Motorsport) voudront relancer leur campagne sur une piste qu’ils connaissent bien. Sur leur route, ils pourraient retrouver Thomas Neubauer (Tech 1 Racing) et Frank Bird (Tech 1 Racing), forts de leurs premiers points dans la catégorie à Monza.

Le couteau entre les dents

À Silverstone, Fortec Motorsports et AVF by Adrián Vallés voudront débloquer leur compteur. Pour cela, chaque équipe pourra s’appuyer sur un pilote mexicain ayant signé son meilleur résultat en 2017 sur ce tracé : Raúl Guzmán (Fortec Motorsports) et Axel Matus (AVF by Adrián Vallés). Pour les épauler, Eliseo Martinez (AVF by Adrián Vallés) et Christian Hahn (Fortec Motorsports) apporteront leur expérience du circuit acquise en Euroformula Open l’an dernier.

Sur ses terres, le Britannique Clément Novalak (Josef Kaufmann Racing) souhaitera aussi inscrire ses premiers points. Néanmoins, Arthur Rougier (Fortec Motorsports), Sami Taoufik (Arden Motorsport), Christian Muñoz (AVF by Adrián Vallés), Xavier Lloveras (AVF by Adrián Vallés) et Vladimir Tziortzis (Fortec Motorsports) auront le même objectif... De quoi promettre de belles bagarres à tous les niveaux !

En chiffres
2 Seuls deux pilotes sont toujours rentrés dans les points cette année : Christian Lundgaard (MP Motorsport) et Thomas Maxwell (JD Motorsport).

4 Depuis que la Formule Renault Eurocup est monotype, il n’y avait eu quatre vainqueurs différents sur les quatre premières courses qu’en 2014. 

46 En finissant troisième à Monza, Lorenzo Colombo a mis fin à une série de 46 départs sans podium pour JD Motorsport.

68 Le rookie Christian Lundgaard est en tête du classement général avec 68 points sur les quatre premières courses. Lando Norris avait réalisé la même performance en 2016.

2010 Le 18 septembre 2010, Carlos Sainz fait ses débuts en Formule Renault Eurocup à Silverstone. Le futur pilote Renault Sport Formula One Team se classe troisième et signe le meilleur tour en course.

Programme

Vendredi 18 mai 2018
10h00 – 10h50 Essais collectifs 1

14h05 – 14h55 Essais collectifs 2
Samedi 19 mai 2018
9h00 – 9h35 Qualifications 1 (2x15 minutes)

13h35 – 14h10 Course 1
Dimanche 20 mai 2018
9h00 – 9h35 Qualifications 2 (2x15 minutes)

13h30 – 14h05 Course 2

Liste des engagés

Share