La Mégane R.S. Trophy-R rentre au pays

Plus populaires que jamais, les dernières R.S. Days en date se sont tenues, le week-end des 12 et 13 octobre, sur le circuit Paul Ricard du Castellet. De retour à domicile, la marque Renault Sport accueillait fièrement la star du moment, la R.S. Trophy-R, et le pilote aux multiples records, Laurent Hurgon.

 

Après avoir pulvérisé plus tôt cette année le record du tour des tractions avant au Nürburgring, en Allemagne, puis celui de Spa-Francorchamps, en Belgique, c’est avec le plus grande simplicité que le pilote s’est prêté à la signature d’autographes et à la prise de selfie avec des centaines de fans, tout au long du week-end.

Certains ont même eu l’honneur de se retrouver aux premières loges pour co-piloter aux côtés de la star, dans la célèbre ligne droite du Mistral et le Double-Droit du Beausset, à bord de la berline la plus radicale du moment. D’autres fans Renault Sport se sont affrontés dans des simulateurs au Centre Renault Sport, pour remporter une session Hot Lap aux côtés de Hurgon.

Les gagnants n’étaient pas seuls à s’approprier le circuit puisque quelques conducteurs et propriétaires Renault ont eux aussi profité des Track Sessions en format open pitlane, et d’une longue séance d’1 h 20 minutes pour tester les limites de leur véhicule.

Au Renault Sport Club Village, les fans ont rejoint les propriétaires de voitures R.S., fiers d’exposer leur modèle dans un espace dédié, avant de participer à la parade exclusive sur circuit.

 

Le Championnat de France FFSA, qui se déroulait en même temps que les R.S. Days, a donné lieu à de palpitantes courses en Clio Cup durant les deux jours ; l’occasion d’admirer plusieurs modèles R.S. tels que la R.S. Trophy-R, la Clio R.S. Line, la Twingo Le Coq Sportif et le modèle d’exposition de F1®. Cette dernière fut particulièrement appréciée grâce à un atelier F1® présenté par Nicolas Espesson, expert Renault F1® Team responsable de l’optimisation de la performance.

Parmi les autres invités de marque, Emmanuel Guigou, pilote de rallye et vainqueur de plusieurs titres de Championnats de France, et Fabien Barthez, gardien de but de l’équipe de France championne du monde de football en 1998. Avec eux, le soleil a bien voulu pointer le bout de son nez pour faire remonter les températures à 22˚C : un dimanche bien agréable comparé à la grisaille du samedi.

 

La météo changeante n’a pas empêché le public d’envahir le circuit et ses alentours tout au long du week-end, dans une ambiance festive créée par les spectateurs venus nombreux.

Ravis de leur week-end, les visiteurs sont repartis, des anecdotes plein la tête racontées par les experts, et les poches remplies d’autographes, de posters et d’accessoires glanés par-ci par-là.

Share