Le Renault Sport Team Vitality continue de relever le défi aux Esports Pro Series 2019

Malgré un succès mitigé lors de la deuxième manche du Formula 1™ New Balance eSports Pro Series 2019, le Renault Sport Team Vitality s’accroche aux championnats des pilotes et des constructeurs.

C’est en pleine forme que l’équipe est arrivée au deuxième tour au GFinity Arena de Londres le 2 octobre, après une course exigeante au premier tour sur les circuits virtuels de Bahreïn, Shanghaï et Bakou. L’événement marquant de cette manche fut lorsque Jarno Opmeer, pilote hollandais du Renault Sport Team Vitality, s’est démarqué en terminant second à la course d’ouverture (Bahreïn), alors que son coéquipier Cedric Thomé remportait un point pour l’équipe en finissant 10e de la course trois (Bakou).

Au total, le Renault Sport Team Vitality s’est vu confronté à neuf autres équipes sur les circuits virtuels de Montréal, Spielberg et Silverstone, jeu officiel F1™ 2019 développé par Codemasters. Coup d’oeil sur le déroulement de la journée :

Course 4 : Montréal

Opmeer et Thomé prennent les deuxièmes et troisièmes places de la course à Montréal, après avoir brièvement tenu les premières places en début de course. Après s’être battu sous la pluie contre Tino Naukkarinen, pilote Williams, Opmeer doit s’arrêter pour un ravitaillement prématuré suite à un aileron arrière endommagé entraînant une perte de cinq secondes. Thomé, lui, fait un arrêt aux stands un tour plus tard pour s’équiper de pneus intermédiaires, et ressort juste derrière les leaders, Naukkarinen et Frederick Rasmussen de l’équipe Red Bull. Classé cinquième à la sortie du pit stop, Opmeer resserre l’écart avec le leader, pour finalement maintenir sa position derrière Thomé en troisième place. Mais un coup de théâtre change la donne après qu’une enquête des commissaires impose des pénalités à Naukkarinen et Rasmussen pour avoir franchi la ligne blanche en sortie des stands, offrant au Renault Sport Team Vitality les premières et troisièmes places respectives sur le podium.

Course 5 : Spielberg

Après une qualification difficile, l’équipe enregistre une bien meilleure progression lors de la course grâce à une bonne stratégie d’équipe. Thomé démarre sixième et Opmeer neuvième, mais la nouvelle tactique qui consiste à démarrer la course sur des pneus medium porte ses fruits. Les deux pilotes évitent le chaos du premier tour et se placent parmi les sept premiers, prenant les premières places devant les pilotes en pneus tendres . Un arrêt tardif aux stands pour changer les pneus leur coûte quelques places, mais l’effet sur le circuit s’en ressent. Les deux pilotes finissent par survoler la course, Opmeer terminant troisième et Thomé quatrième. « C’était une performance digne d’une victoire en championnat », s’est exclamé leur entraîneur, James Doherty après la course.

Course 6 : Silverstone

Thomé étant incommodé en course 6, c’est le troisième pilote et grand débutant Simon Weigang qui prend la relève et tente sa chance. Sa vitesse sur la piste est impressionnante. À la sortie des qualifications, les deux pilotes se placent en deuxième et troisième positions, mais un nouveau départ est demandé juste avant la fin de la session en raison d’un problème technique. À la reprise, les pilotes luttent pour s’imposer et redémarrent la course avec Opmeer en huitième position et Weigang, onzième. Ils optent pour une nouvelle stratégie qui leur vaut une bonne relance mais un arrêt aux stands retient Opmeer plus de 7 secondes, qui dégringole à la dixième place alors que Weigang s’accroche derrière les leaders et décroche des points ainsi qu’une excellente huitième place pour sa première course.

Le classement actuel

Les évènements de la journée ont conduit le Renault Sport Team Vitality à la troisième place du championnat des constructeurs, à seulement huit points du leader, Red Bull, mais avec une avance considérable de 37 points sur SportPesa Racing Point en quatrième place. Dans le classement des pilotes, Opmeer se trouve en troisième place avec 59 points, et Thomé en sixième avec 38 points.

« Globalement cela a été une expérience extrêmement positive pour l’équipe et cela confirme notre statut d’équipe à battre, surtout lorsque les deux pilotes font une belle performance et que la chance est de notre côté, conclut Doherty. Nous devons à présent consolider nos qualifications et gagner en constance. »

La prochaine manche se tiendra le 6 novembre 2019 (Hockenheim, Spa et Monza).

Share