Dans la foulée de l’ouverture de la saison au Circuit Paul Ricard, la Formule Renault Eurocup se rend à Monza dès cette semaine (20-22 avril). Sur ce tracé chargé d’histoire, les concurrents tenteront de confirmer ou d’inverser les premières tendances qui se sont dégagées dans le sud de la France.

Véritable monument du sport automobile, Monza est l’un des rendez-vous les plus prestigieux du calendrier. Sur la piste qui accueille le Grand Prix d’Italie de F1 depuis 1950, les prétendants bénéficieront d’une journée d’essais collectifs jeudi afin de s’acclimater aux innombrables défis du « temple de la vitesse » : aspiration, faibles d’appuis, gros freinages et vibreurs piégeux parmi tant d’autres !

Les jeux restent ouverts !

Leader du classement général après ses deux pole positions et sa victoire au Castellet, Max Fewtrell (R-ace GP) essaiera d’asseoir son avance avec une prestation du même calibre sur le circuit où il avait signé ses premiers podiums en Formule Renault.

Il devrait toutefois retrouver Yifei Ye (Josef Kaufmann Racing) sur sa route. Également présent sur les deux podiums en France, le Chinois mettra à profit toute son expérience du tracé pour ravir les commandes au Britannique de la Renault Sport Academy.

Le duo de tête gardera aussi un œil sur les cinq rookies lancés à ses trousses !

Premier Américain à remporter une course dans la catégorie depuis Scott Speed en 2004, Logan Sargeant (R-ace GP) a montré qu’il faudra compter avec lui cette année. Comme lui, Christian Lundgaard (MP Motorsport) et Oscar Piastri (Arden Motorsport) désireront confirmer leur bon début de saison. Déjà vainqueurs à Monza en F4, le pilote de la Renault Sport Academy Victor Martins (R-ace GP) et l’Italien Lorenzo Colombo (JD Motorsport) figureront aussi parmi les prétendants à la plus haute marche du podium.

Prêts à hausser le ton

Derrière, le peloton de chasse est mené par Thomas Maxwell (JD Motorsport). Aligné dans la seule structure italienne du plateau, l’Australien voudra faire briller son équipe là où il avait signé son meilleur résultat en 2017.

Après un premier rendez-vous en demi-teinte, Alex Peroni (MP Motorsport), Richard Verschoor (Josef Kaufmann Racing), Max Defourny (MP Motorsport) et Neil Verhagen (Tech 1 Racing) devront rapidement rebondir pour rester au contact sur un circuit qu’ils connaissent bien. Il y a un an, le pensionnaire du Red Bull Junior Team avait créé la surprise en s’imposant chez les rookies dès son deuxième départ en Europe !

Forts de leurs premiers points, Alexander Smolyar (Tech 1 Racing) et Charles Milesi (R-ace GP) tenteront de poursuivre sur leur lancée. Si le protégé du SMP Racing va découvrir Monza, le Français retrouvera les terres de sa première victoire en monoplace.

Un peloton compact à l’affût

Dans les points l’an passé, Alexander Vartanyan (Arden Motorsport) et Raúl Guzmán (Fortec Motorsports) reviendront cette fois avec davantage d’ambition. Cependant, Thomas Neubauer (Tech 1 Racing), Najiy Razak (JD Motorsport), Axel Matus (AVF by Adrián Vallés), Frank Bird (Tech 1 Racing) et Eliseo Martinez (AVF by Adrián Vallés) partageront le même objectif.

Sur le podium italien en F4 France l’an dernier, le pilote de la Renault Sport Academy Arthur Rougier (Fortec Motorsports) et le Colombien Christian Muñoz (AVF by Adrián Vallés) voudront se relancer et marquer les esprits.

Enfin, Sami Taoufik (Arden Motorsport), Clément Novalak (Josef Kaufmann Racing), Xavier Lloveras (AVF by Adrián Vallés) et Vladimir Tziortzis (Fortec Motorsports) souhaiteront être plus en réussite en exploitant la moindre opportunité pour débloquer rapidement leurs compteurs !

En chiffres
2 Avec son succès au Castellet, Max Fewtrell a rejoint Max Defourny au nombre de victoires en Formule Renault Eurocup.
6 équipes et 14 pilotes ont déjà marqué des points cette année.

43 Après les deux premières courses de la saison, Max Fewtrell occupe la tête du classement général avec 43 points. Depuis l’introduction du nouveau barème en 2011, Carlos Sainz (43), Daniil Kvyat (50), Matthieu Vaxivière (50), Louis Delétraz (50) et Lando Norris (43) ont fait aussi bien ou mieux. À ce jour, seul Lando Norris a su convertir son bon début de saison en titre.
192,1 km/h. La moyenne de la pole position de Robert Shwartzman l’an passé. 

1973, Patrick Tambay remporte la première course du Challenge Européen de Formule Renault à Monza. Quatre ans plus tard, le Français est en F1. Il sera imité par Alain Prost, Didier Pironi, Felipe Massa, Kamui Kobayashi ou encore Pastor Maldonado.

Programme
Vendredi 20 avril 2018
9h00 – 9h50 Essais collectifs 1

13h30 – 14h20 Essais collectifs 2
Samedi 21 avril 2018
9h00 – 9h35 Qualifications 1 (2x15 minutes)

14h05 – 14h40 Course 1
Dimanche 22 avril 2018
9h00 – 9h35 Qualifications 2 (2x15 minutes)

13h40 – 14h15 Course 2

share