Jeudi, Logan Sargeant (R-ace GP) est devenu le septième concurrent différent à signer une pole position cette saison en Formule Renault Eurocup. En s’offrant sa première pole dans la catégorie sur le Circuit de Spa-Francorchamps, le rookie américain s’élancera samedi devant le leader du classement général Yifei Ye (Josef Kaufmann Racing) et le pilote de la Renault Sport Academy Christian Lundgaard (MP Motorsport).

Moins de 72 heures après avoir quitté le Red Bull Ring, le peloton se retrouvait en piste dès mercredi matin. Si les absences de Clément Novalak (Josef Kaufmann Racing) et Thomas Neubauer (Tech 1 Racing) étaient confirmées pour raisons médicales, les engagés en Formule Renault NEC étaient eux bien présents.

Fournaise et suspense en essais

Lors des trois heures d’essais privés, les différents protagonistes prenaient progressivement leurs marques sur le « toboggan belge ». Oscar Piastri (Arden Motorsport) signait le tour le plus rapide en 2’18’’912 tandis que Victor Martins (R-ace GP) commettait une faute qui mettait un terme à sa journée.

Après une heure de pause seulement, les premiers essais collectifs avaient lieu. Rapidement présent aux avant-postes, Christian Lundgaard était défié dans les dernières minutes par Yifei Ye, Jarno Opmeer (MP Motorsport) et Richard Verschoor (Josef Kaufmann Racing). Le Danois parvenait toutefois à reprendre la première place en 2’18’’683 devant les deux Néerlandais.

Jeudi après-midi, le thermomètre atteignait 36°C. Après un premier échange opposant Lorenzo Colombo (JD Motorsport), Max Fewtrell (R-ace GP) et Yifei Ye, Alexander Smolyar (Tech 1 Racing) s’emparait des commandes. Malgré quelques gouttes de pluie, les temps continuaient de tomber en fin de séance et Victor Martins emportait la mise en 2’19’’402.

Essais privés - Essais collectifs 1 - Essais collectifs 2

Sargeant fait sa loi

En toute fin de journée, la première séance de qualifications déterminait la grille de départ de la course 2 prévue samedi avant les 24 Heures de Spa. Malgré des conditions beaucoup plus fraîches et humides en raison des orages s’abattant sur l’Ardenne belge, les concurrents s’élançaient tous en pneumatiques Michelin slicks.

Dans le Groupe A, Yifei Ye faisait cavalier seul en tête. Installé aux commandes dès la première salve de tours lancés, le Chinois améliorait en 2’19’’703. Oscar Piastri parvenait à faire mieux, mais l’Australien perdait son meilleur temps pour avoir franchi les limites de la piste et se contentait alors de la deuxième place devant Max Fewtrell.

L’autre groupe était l’occasion d’assister au duel entre Christian Lundgaard et Victor Martins, mais Logan Sargeant sortait du bois dans son ultime effort pour s’emparer de la pole position en 2’19’’046 devant les deux pilotes de la Renault Sport Academy.

Groupe A - Groupe B

Samedi, Logan Sargeant s’élancera ainsi devant Yifei Ye, Christina Lundgaard et Oscar Piastri. Victor Martins et Max Fewtrell partageront la troisième ligne, suivis par Thomas Maxwell (JD Motorsport), Lorenzo Colombo, Arthur Rougier (Fortec Motorsports) et Richard Verschoor.

Ils ont dit

Logan Sargeant (R-ace GP) : « Les dernières courses n’ont pas été simples, mais nous savions que nous pouvions revenir après nos belles performances du début de saison. Il fallait tout simplement parvenir à tout mettre ensemble et c’est ce que nous avons fait aujourd’hui en travaillant en équipe sur les réglages et l’équilibre de la voiture. Le dur labeur a payé ! J’étais en confiance d’entrée et j’ai pu attaquer comme je le souhaitais. Je m’attends toutefois à devoir défendre fermement ma position dans la ligne droite des Combes samedi ! »

Yifei Ye (Josef Kaufmann Racing) : « Aujourd’hui, mon seul objectif était de signer le meilleur tour de mon groupe, car je savais que l’autre serait plus rapide. Nous n’y étions plus arrivés depuis Silverstone. C’était assez frustrant et cela m’a amené à faire des erreurs la semaine dernière au Red Bull Ring. Cette fois, tout se passe plutôt bien jusqu’ici et je vais viser la pole position demain matin. Nous avons de bonnes chances d’y arriver et nos simulations de course étaient assez prometteuses pour la suite. »

Christian Lundgaard (MP Motorsport) : « J’ai donné tout ce que j’avais, mais cela n’a pas suffi ! J’ai attaqué avec trois tours dans le même dixième et nous n’avions rien de plus à montrer ! Néanmoins, je ne pense pas que cela soit un grand problème de ne pas être sur la première ligne à Spa. Le poleman est rarement en tête au terme du premier tour, donc je suis confiant pour la course. »

Share