Lorenzo Colombo (JD Motorsport)
Julia Pankiewicz (Mark Burdett Motorsport)
Victor Martins (R-ace GP)
Neil Verhagen (Tech 1 Racing)

Neil Verhagen (Tech 1 Racing) s’est à nouveau hissé au sommet de la feuille des temps en Formule Renault Eurocup. Pour la dernière journée d’essais collectifs de l’année, l’Américain du Red Bull Junior Team a bouclé le Circuit Paul Ricard en 2’02’’703 pour devancer le rookie Victor Martins (R-ace GP) et Richard Verschoor (Josef Kaufmann Racing), les deux hommes les plus rapides de la matinée. Depuis la dernière course de la saison, Neil Verhagen s’est montré le plus véloce de chacune des trois journées d’essais collectifs officiels.

Vingt-six pilotes étaient présents dans le Var pour clore officiellement l’année. Julia Pankiewicz retrouvait Mark Burdett Motrosport après un passage chez Tech 1 Racing, où elle était remplacée par Arthur Rougier, Champion de France F4, en provenance de Fortec Motorsports.

Martins confirme, Verhagen récidive

Dans la matinée, les temps évoluaient rapidement puisque Neil Verhagen abaissait dès la deuxième heure sa référence de la veille. La concurrence lui répondait, notamment par l’intermédiaire de Victor Martins. Auteur d’un tour en 2’02’’757 avant la dernière heure, le rookie français devançait Richard Verschoor et trois autres R-ace GP, celles de Logan Sargeant, de Charles Milesi et du pilote de la Renault Sport Academy Max Fewtrell.

Après la pause déjeuner, certaines équipes se concentraient sur des simulations de course afin de préparer l’allongement des épreuves à 30 minutes plus un tour en 2018. Le rythme s’accélérait en fin de journée. Après un court drapeau rouge provoqué par Christian Lundgaard (MP Motorsport), Neil Verhagen améliorait en 2’02’’703 pour précéder Lorenzo Colombo (JD Motorsport) et Yifei Ye (Josef Kaufmann Racing). Arthur Rougier et Alexander Vartanyan (Arden Motorsport) complétaient le quinté de tête.

Les concurrents ont désormais jusqu’au 15 décembre inclus pour achever leur programme d’essais privés, dernière chance d’acquérir du roulage avant les premiers tests collectifs officiels au printemps 2018.

Séance 1 - Séance 2

Charles Milesi, régulier aux avant-postes

« L’hiver se passe assez bien jusqu’ici. Après un petit trou aux essais de Spa, je suis sur une bonne dynamique depuis Monza. Hier matin, j’étais vraiment à l’aise et cela m’a valu le meilleur temps. J’ai eu plus de difficultés ensuite, mais il n’y a rien d’irrémédiable ! Je dois encore travailler sur la constance et le rythme de course sur toute la longueur d’une simulation. Je dois aussi mieux gérer la pression quand je la subis. Dans tous les cas, mon objectif l’an prochain sera de faire partie des meilleurs rookies en Formule Renault Eurocup. »

Axel Matus cible ses axes de progrès

« Je me sens désormais comme chez moi au sein d’AVF by Adrián Vallés. Dans le cadre des essais hivernaux, nous travaillons d’arrache-pied pour revenir plus forts l’an prochain. Je me concentre notamment sur ma marge de progression avec les pneus neufs, l’un des aspects importants en Formule Renault Eurocup. Nous en profitons également pour tester différents réglages. J’espère que cela portera ses fruits ! »

Lorenzo Colombo trace sa route

« J’avais préparé ces essais lors d’une journée au simulateur, mais la réalité est toujours différente et j’ai découvert toute une variété de virages techniques et piégeux ! Néanmoins, nous avons progressé tout au long des deux jours tout en emmagasinant des informations précieuses. Je dois encore trouver les bonnes sensations pour pouvoir exploiter pleinement les pneus neufs, mais je m’en sors bien quand je vois le nombre de trains passés par certains concurrents ! Je vais poursuivre mon programme de tests, j’ai encore besoin de roulage en Formule Renault car je m’oriente de plus en plus vers cette catégorie. »

Jarno Opmeer veut revenir en 2018

« Même si ce ne sont que mes deuxièmes essais sur les quatre accomplis par l’équipe jusqu’ici, notre rythme est déjà bien meilleur que l’an dernier. Nous devons encore progresser sur les relais en qualifications, mais la solution n’est plus très loin. Cela comptera d’autant plus que nous étions assez performants en course cette année. Je ne suis pas encore certain de ce que je vais faire l’année prochaine, mais la Formule Renault Eurocup est l’une de mes options privilégiées ! »

Julia Pankiewicz à pas de loup

« Nous progressons chaque jour au fil des journées d’essais et c’est un bon signe en vue de l’avenir. Sur ces deux jours, c’était une expérience très enrichissante de comparer les modes de fonctionnement entre Tech 1 Racing et Mark Burdett Motorsport. En parallèle, je me concentre sur mes progrès sur chaque circuit. Je peux encore gagner du temps ici et là sur chaque virage afin d’améliorer grandement mes chronos. Même si rien n’est encore fait, j’espère vraiment pouvoir revenir l’an prochain. »

Alexander Vartanyan engrange

« L’hiver se passe vraiment bien pour l’instant ! Nous essayons différents réglages sur la monoplace, avec des hauts et des bas, mais l’essentiel est de poursuivre nos efforts durant les essais hivernaux. C’est la période idéale pour progresser, gagner de l’expérience et étudier les données d’autres pilotes. Je découvre également Arden Motorsport, une équipe très différente dans sa manière de travailler par rapport à JD Motorsport. Je devrais revenir en 2018, mais c’est SMP Racing qui décidera ! »

share