Nico Hülkenberg : Au rebond

Après un final déchirant sur ses terres, Nico Hülkenberg est déjà prêt à tourner la page pour obtenir un résultat solide en Hongrie juste avant les vacances d’été.

Aimez-vous courir en Hongrie ?
Le Grand Prix de Hongrie est toujours un bon week-end qui annonce la fin de la première partie de saison et le début d’une pause estivale que j’attends avec impatience. Les derniers mois ont été très intenses avec les courses européennes du calendrier, donc cela fera du bien de pouvoir recharger les batteries dès l’arrivée.

Le Hungaroring est un circuit très technique ne laissant aucun repos. Les virages s’enchaînent et sont tous reliés en quelque sorte. Une petite erreur dans une courbe impacte la suivante, d’où la complexité d’y réussir un tour parfait. Il faut avoir confiance dans sa voiture. C’est une course physique, non seulement parce que l’on n’a aucun répit, mais aussi à cause de la chaleur. La condition physique est donc très importante, mais c’est un défi que j’adore relever.

Avez-vous le temps de visiter Budapest ?
J’aime beaucoup la ville de Budapest. C’est l’une de mes étapes préférées du calendrier. C’est à la fois beau et pittoresque avec des bâtiments somptueux et le fleuve qui coupe la ville en deux. La nourriture locale est délicieuse, surtout le goulasch ! Les fans sont toujours passionnés par la Formule 1 et cela rend la semaine d’autant plus agréable. Nous viserons un bon résultat en piste pour aller en vacances avec le sourire.

Qu’avez-vous ressenti après l’Allemagne ?
C’était amer et je suis très déçu pour l’équipe et moi. Nous faisions de l’excellent travail dans des conditions difficiles. Cela fait mal, mais nous avons l’occasion de rebondir immédiatement en Hongrie dès ce week-end. Je suis plus que jamais déterminé à obtenir un résultat solide.

Share