Nico Hülkenberg: Envie de plus

La semaine dernière, Nico Hülkenberg a signé son meilleur résultat pour l’équipe en se classant cinquième. L’Allemand souhaite désormais aborder la pause estivale de nouveaux gros points en poche au Hungaroring, un tracé physiquement exigeant.

Qu’aimez-vous à propos du Grand Prix de Hongrie ?
J’apprécie vraiment la Hongrie. C’est un bon week-end, le dernier avant les vacances d’été, et j’ai vraiment hâte d’y être après cet enchaînement de rendez-vous âprement disputés en Europe. Le circuit en lui-même est très technique avec ses combinaisons amusantes de virages les uns après les autres. La façon dont ils se succèdent impose un certain rythme et la moindre erreur compromet le virage suivant. Il est donc important de trouver un équilibre et une osmose avec la voiture. C’est généralement une course physique, très chaude et intense au volant. La condition physique y joue un rôle crucial, plus que sur d’autres pistes, et c’est un défi que j’adore relever.

Avez-vous exploré Budapest ?
Budapest est un lieu incontournable du calendrier. C’est superbe avec son architecture et le fleuve au cœur de la ville. La nourriture vaut aussi le détour, notamment le goulash hongrois. C’est une belle étape avant d’attaquer les vacances. Les fans sont d’ailleurs de véritables passionnés qui vivent pour le Grand Prix.

Quel est votre bilan du week-end dernier ?
Cette cinquième place à domicile était évidemment un excellent résultat pour l’équipe et moi. Il s’agit de mon meilleur classement depuis que j’ai rejoint Renault. C’est donc encourageant et nous pouvons essayer de construire là-dessus en Hongrie. Nous sommes clairement engagés dans une bataille difficile pour la quatrième place du Championnat Constructeurs. Cela l’a été jusqu’à présent, surtout sur les rendez-vous européens de l’été. Nous avons beaucoup de travail, mais j’ai toute confiance sur le fait que nous en ressortirons vainqueurs et je suis prêt à relever le défi.

Share