Nico Hülkenberg : Réinitialisé et recentré

Après une fin prématurée au Mexique, Nico Hülkenberg retrouve les lieux de son incroyable pole position signée dès sa première saison en F1...

Que pensez-vous du Grand Prix du Brésil ?
Il m’est tout particulier et il fait partie de mes préférés au calendrier. C’est de la folie à São Paulo, une ville qui a ce petit plus que j’apprécie vraiment. La nourriture, les gens… Absolument tout invite à une expérience unique.

Comment jugez-vous le circuit ?
La piste a une longue histoire, surtout lorsque l’on se souvient de toutes les anecdotes et de tous les titres qui y ont été remportés. J’aime vraiment ressentir le poids du passé et toutes ces émotions liées au sport automobile. Voilà pourquoi j’y suis assez performant. Le tracé est court, mais assez piégeux. Il tourne dans le sens contraire des aiguilles d’une montre, c’est très bosselé et le cou souffre ! Tout est une question de confiance, surtout dans le secteur intermédiaire.

Comment expliquez-vous votre réussite au Brésil ?
J’ai de précieux souvenirs d’Interlagos ! J’y ai signé ma seule pole position à ce jour en F1 et c’est arrivé lors de ma première saison. C’était génial. J’avais réalisé le tour parfait au bon moment dans des conditions changeantes pour m’en emparer avec plus d’une seconde d’avance. Cela reste un moment exceptionnel dans ma carrière. En 2012, j’avais longtemps mené, mais j’ai joué de malchance et j’ai manqué le podium. Mon historique est plutôt positif, je vais donc attaquer pour que cela continue.

Quel bilan tirez-vous du Mexique ?
C’était un bon week-end, mais il n’y a malheureusement pas eu de belle fin ! Nous nous sommes bien qualifiés et j’ai pris un bon départ pour me placer en quatrième position. Hélas, cela n’a pas duré et ma course s’est terminée de façon prématurée. Nous avons manqué des points. C’est décevant, mais nous repartirons de zéro.

share