Dans la foulée du Red Bull Ring, la Formule Renault Eurocup bascule dans sa seconde moitié de saison dès mercredi sur le Circuit de Spa-Francorchamps. Organisé en support des Total 24 Hours of Spa, le sixième rendez-vous de l’année promet des débats musclés alors que la lutte pour le titre est plus indécise que jamais !

Véritable mythe du sport automobile, Spa-Francorchamps demeure une étape incontournable pour tout championnat de qualité. Le plus long tracé du calendrier est aussi l’un des plus sélectifs et peut permettre à chaque concurrent de faire la différence grâce à l’intelligence de course, la gestion de l’aspiration ou l’adaptation à la météo. De quoi offrir aux prétendants l’occasion idéale de frapper fort avant les vacances !

Luttes au sommet

Depuis le début de la saison, sept pilotes sont déjà montés sur la plus haute marche du podium en Formule Renault Eurocup. Vainqueur à Monza, Yifei Ye (Josef Kaufmann Racing) occupe toujours la première place du classement général, mais il se doit de réagir tant ses adversaires se sont rapprochés. En revenant sur une piste où il s’était imposé chez les rookies l’an passé, le Chinois espère retrouver le chemin d’un podium qui le fuit depuis Silverstone en mai dernier.

Derrière lui, la chasse est menée par trois éléments de la Renault Sport Academy ! Si Christian Lundgaard s’est fixé l’objectif de maîtriser au plus vite toutes les subtilités de Circuit de Spa-Francorchamps, Max Fewtrell (R-ace GP) a bien l’intention d’augmenter son compteur s’élevant déjà à trois victoires tandis que Victor Martins (R-ace GP) entend démontrer que son premier succès au Red Bull Ring lui a donné des ailes.

Placés en embuscade, Charles Milesi (R-ace GP) et Logan Sargeant (R-ace GP) vont tenter d’oublier leur week-end difficile en Autriche. Si le premier revient sur les terres de sa première victoire en Formule Renault NEC, l’Américain veut surtout relancer sa campagne après n’avoir marqué que trois points sur les quatre dernières courses.

Avec trois podiums à son actif, Lorenzo Colombo (JD Motorsport) garde le même objectif : devenir le huitième vainqueur différent cette année… Un chiffre qui égalerait le record le nombre de pilotes victorieux en une saison dans l’ère monotype de la Formule Renault Eurocup !

Bons devoirs avant les vacances !

S’ils sont six à pouvoir détrôner Yifei Ye, Alex Peroni (MP Motorsport) peut encore tirer son épingle du jeu pour réintégrer le peloton de chasse. Toujours généreux dans l’effort, l’Australien devrait être un client sérieux à Spa, un tracé taillé pour les « gros cœurs » comme lui... Ou le novice Alexander Smolyar (Tech 1 Racing) !

La bataille au sein du top dix continue de faire rage. Régulier dans les points, Oscar Piastri (Arden Motorsport) possède une légère longueur d’avance, mais il doit se méfier de Neil Verhagen (Tech 1 Racing) et de Richard Verschoor (Josef Kaufmann Racing), qui semblent avoir relancé leur campagne en signant leur meilleur résultat de l’année à Spielberg.

À Spa-Francorchamps, l’expérience peut également jouer un rôle. Jamais reparti bredouille d’un circuit cette saison, Thomas Maxwell (JD Motorsport) compte bien en profiter, tout comme Thomas Neubauer (Tech 1 Racing), Raúl Guzmán (Fortec Motorsports) ou encore Frank Bird (Tech 1 Racing).

En sursis

S’il est trop tôt pour nommer les premiers pilotes éliminés de la course au titre, certains concurrents se doivent de réagir en Belgique s’ils veulent pouvoir prétendre à un rôle d’ici la fin de saison.

Après avoir frôlé leurs premiers points en Autriche, Arthur Rougier (Fortec Motorsports) et Axel Matus (AVF by Adrián Vallés) espèrent bien y parvenir sur le circuit dessiné au cœur de l’Ardenne belge. Face à eux, Eliseo Martinez (AVF by Adrián Vallés), Xavier Lloveras (AVF by Adrián Vallés) et Najiy Razak (JD Motorsport) désirent s’appuyer sur leur expérience pour reprendre l’avantage.

La mission s’annonce plus délicate pour Sami Taoufik (Arden Motorsport), Christian Muñoz (AVF by Adrián Vallés) et Vladimir Tziortzis (Fortec Motorsports), novices à Spa, ou encore Nikita Volegov (Arden Motorsport) qui s’apprête à disputer son deuxième meeting seulement en Formule Renault Eurocup. Revenu en Autriche, Jarno Opmeer (MP Motorsport) va pour sa part tenter de prouver qu’il mérite une chance pour le reste de la saison.

Le peloton sera complété par les concurrents de la Formule Renault NEC, qui seront toutefois intégrés à des classements séparés. Outre le leader Doureid Ghattas (Anders Motorsport), il sera ainsi intéressant de suivre les progrès de Gabriel Gandulia (R-ace GP), Phil Hill (Anders Motorsport) et Sharon Scolari (Scorace Team).

En chiffres

3 L’an dernier à Spa, Sacha Fenestraz est devenu le premier pilote à signer trois pole positions lors d’un même meeting en Formule Renault Eurocup. 

7 Avec sept pilotes déjà vainqueurs cette année, le cru 2018 est tout près d’égaler le record de vainqueurs différents en une saison (huit en 2004, 2011, 2014, 2015 et 2017).

8 Depuis 2000, le poleman ne s’est imposé qu’à huit reprises à Spa ! 

25 Dans l’ère monotype de la Formule Renault Eurocup, vingt-cinq courses ont été organisées à Francorchamps. 

7004 mètres Le Circuit de Spa-Francorchamps est le plus long du calendrier 2018.


Programme

Mercredi 25 juillet 2018
9h00 – 12h00 Essais privés

13h00 – 13h50 Essais collectifs 1
Jeudi 26 juillet 2018
13h55 – 14h45 Essais collectifs 2

17h25 – 18h00 Qualifications 1
Vendredi 27 juillet 2018
11h55 – 12h30 Qualifications 2

16h05 – 16h40 Course 1
Samedi 28 juillet 2018
11h45 – 12h20 Course 2

Liste des engagés

Share