Renault 17 Groupe 5 (1974)

Sportive grand public, la Renault 17 est chargée de représenter les couleurs de la Régie sur les rallyes du monde entier.

Quatorze modèles sont alors préparés à l’atelier. Si les bases de la voiture de série sont préservées, l’utilisation de nouvelles technologies permet d’alléger son poids à 820 kg, notamment grâce à l’intégration d’éléments en aluminium, une technique encore balbutiante à l’époque…

Du côté du moteur, la Renault 17 est le premier modèle à être équipé d’un moteur à injection électronique Bosch D Jetronic. Dans le cadre de sa préparation pour les spéciales, sa puissance est d’ailleurs portée à + de 180 chevaux. Ses qualités dynamiques sont également appréciées de par son double circuit de freinage extrêmement novateur.

Après ses débuts en 1972, les progrès sont notables au fil des épreuves et la Renault 17 devient le premier modèle de la marque à s’imposer sur une épreuve du Mondial avec la victoire de Jean-Luc Thérier et Christian Delferrier au Rallye Press on Regardless 1974.

Outre ce succès inédit aux États-Unis, la Renault 17 démontre son agilité en accumulant les bons résultats dans l’Hexagone avec Jean-François Piot, Jean-Pierre Nicolas ou encore Jean-Luc Thérier.