-  Ce week-end, la Formule 1 célèbre le millième Grand Prix de son histoire en Chine.
-  Présent depuis plus de quarante ans en F1, Renault s’est projeté vers le futur lors d’une démonstration sur le circuit international de Shanghai.
-  Si la F1 est historiquement un sport occidental, Renault a voulu rendre hommage au rôle croissant de l’Asie, et notamment de la Chine, sur la scène économique et automobile mondiale en confiant les tours de démonstration au jeune espoir chinois Guanyu Zhou.

Le Grand Prix de Chine sera aujourd’hui le millième de l’histoire de la F1 et Renault F1 Team et la Formule 1 ont souhaité exprimer leur vision de l’avenir. Renault soulignera l’importance grandissante de l’Asie, et en particulier de la Chine, sur la scène mondiale du sport automobile avec Guanyu Zhou, jeune espoir chinois et pilote de développement Renault F1 Team. Il effectuera une démonstration sur le circuit international de Shanghai en lever de rideau du Grand Prix de Chine après avoir participé la veille au Heineken F1 Festival organisé dans le centre-ville au volant de la F1 E20 à moteur Renault. C’est la première fois qu’un pilote chinois conduit une Formule 1 dans les rues d’une ville de Chine.

La Chine possède le marché automobile le plus important et le plus dynamique au monde. Il s’agit également de la plus grande économie manufacturière, du premier exportateur et du deuxième importateur de biens et son marché de consommation jouit de la plus forte croissance de la planète. Avec une population de 1,4 milliard d’habitants et plusieurs villes – dont Shanghai – figurant parmi les plus dynamiques, la Chine est une superpuissance sur la scène internationale. Pour des marques globales comme Renault, le Grand Prix de Chine offre une occasion unique d’entrer en contact avec ce marché intérieur et ses nombreuses opportunités. L’événement représente par ailleurs une première étape cruciale pour les marques chinoises visant l’international.

Cette année, Renault et la F1 ont dépassé le cadre annuel et traditionnel du Grand Prix de Chine pour permettre au pays d’être toujours plus intégré dans le futur de la discipline. En coopération avec les filiales Renault Chine et DRAC, Renault Sport Racing s’est lancé dans un programme de sensibilisation au sport automobile, en parrainant notamment une écurie de course de véhicules électriques formée par l’Université des Sciences et Technologies de Huazhong (HUST) en 2016. La Formule Renault Asie génère également un fort intérêt en Chine, même si la marche pour passer à l’international s’est révélée assez haute jusqu’à présent.

Renault Sport Racing est désormais à la pointe pour les aider dans ce domaine en ayant admis deux des meilleurs espoirs chinois, Guanyu Zhou et Yifei Ye, dans la prestigieuse Renault Sport Academy. Guanyu et Yifei – engagé en F3 – bénéficieront d’une immersion complète au sein d’une équipe d’usine en F1 en recevant les meilleurs conseils en matière d’ingénierie, d’entraînement physique et médiatique et en gestion de carrière pour se préparer à leurs futures échéances.

Guanyu Zhou, pilote de développement Renault F1 Team : « Piloter l’E20 F1 à moteur Renault sur le circuit international de Shanghai représente une opportunité fantastique dans ma carrière. C’est encore plus particulier qu’il s’agit de la millième course de l’histoire de la F1 et je joue un rôle important dans le cadre de ces célébrations avec une démonstration au volant d’une voiture incroyable. Ce seront mes premiers tours de roues à Shanghai, mais j’y étais déjà allé pour voir une course. En fait, j’étais au circuit en 2005 quand Renault avait alors remporté son premier titre mondial. Je suis impatient de prendre la mesure de ce superbe tracé et de faire le spectacle devant mes fans et mon public. Ce sera un motif de grande fierté. »

Cyril Abiteboul, directeur général de Renault Sport Racing : « Renault garde d’excellents souvenirs du Grand Prix de Chine. En 2005, Fernando Alonso s’est imposé avec une Renault, tout comme Sebastian Vettel et sa Red Bull-Renault en 2009. En avril 2017, la R.S. 2027 Vision a été présentée en première mondiale au Salon de Shanghai. Cela symbolisait l’engagement de Renault envers la Formule 1 et sa vision pour la décennie à venir. Renault et la F1 envisagent désormais l’avenir de différentes manières, où nous voyons la Chine jouer un rôle croissant. Nous sommes fiers d’investir dans le sport automobile chinois à plusieurs niveaux. Avec deux des talents chinois les plus prometteurs dans les rangs de la Renault Sport Academy, nous ne pouvions pas manquer l’occasion de promouvoir notre sport en Chine. »

François Provost, directeur des opérations de la région Chine, Groupe Renault : « Les opportunités que la Chine offre aux marques mondiales sur son marché intérieur sont sans précédent et le Groupe Renault voit effectivement la Chine comme un marché stratégique. Ces dernières années, nous avons été ravis d’exploiter la Formule 1 pour contribuer à la croissance de la marque Renault, mais aussi attirer des marques chinoises premiums aux ambitions internationales à l’image de Tmall. Nous sommes également conscients des aspirations nourries par la Chine envers la F1. Après avoir conquis de nombreux sports, comme la gymnastique, la natation ou le patinage, le sport automobile représente la prochaine étape. Nous nous réjouissons de contribuer de manière significative aux intérêts de la Chine à cet égard en soutenant de jeunes talents comme Guanyu Zhou et Yifei Ye et en préparant le terrain pour que beaucoup d’autres puissent suivre leur exemple. »

Sean Bratches, Directeur Général des Operations Commerciales de Formule 1 : « Ce week-end marque une étape importante dans l’histoire de la Formule 1 puisqu’elle célèbre en Chine son millième Grand Prix. Nous sommes ravis de voir Renault prendre part aux célébrations, non seulement en piste avec Nico Hülkenberg et Daniel Ricciardo, mais aussi à Shanghai, où une F1 a parcouru les rues de la ville pour la toute première fois grâce aux efforts du constructeur automobile français. L’accueil enthousiaste réservé à Guanyu Zhou, le premier pilote chinois à occuper un rôle dans une écurie de F1, est encore plus excitant. Ce jeune talent est l’une des figures montantes du Championnat FIA de Formule 2. C’est la preuve, si besoin est, que le pays dispose d’un énorme potentiel de croissance pour la F1. Encore une fois, Renault a soutenu nos efforts pour rendre ce sport toujours plus populaire aux quatre coins du globe et le rapprocher toujours plus près de ses fans. »

Cette année, le Groupe Renault et la DRAC ont renouvelé leur partenariat avec TMALL en F1 dans le cadre de la stratégie « In China, For China » de Renault. Les trois entités encourageront la coopération dans des secteurs tels que la technologie, les véhicules électriques, les nouveaux commerces de détail et les services. À ce jour, la boutique phare de Renault a été officiellement lancée sur Tmall, dont le logo apparaît sur le nez de la R.S.19.

Âgé de dix-neuf ans, Guanyu est originaire de Shanghai. En début d’année, il a rejoint la Renault Sport Academy pour bénéficier de son programme de soutien complet. Il dispute en parallèle le Championnat FIA de Formule 2 tout en étant pilote de développement Renault F1 Team. À ce titre, ses missions l’amènent à fréquenter régulièrement le simulateur pour soutenir l’équipe et ses pilotes, Nico Hülkenberg et Daniel Ricciardo. Cela fait de lui le premier ressortissant de République populaire de Chine à occuper un tel rôle en F1 avec une écurie d’usine ces dernières années.

Share