Pour fêter 40 ans de succès, de passion et de fierté de figurer parmi les marques historiques de la F1, Renault décide de faire revivre cette anecdote du passé en créant cette fois une vraie théière jaune, « The Yellow Teapot »

La décision de Renault d’entrer dans le monde très exclusif de la Formule 1 est prise en 1975 et sera effective dès 1977 avec une première voiture dénommée RS01. Pour les dirigeants de l’époque, l’entrée en Formule 1 était liée à l’introduction d’avancées technologiques en matière de motorisation. Après des mois d’études et de réflexions, le choix d’un moteur turbocompressé, ce qui n’avait jamais été réalisé en Formule 1, est apparu comme répondant à la volonté et l’ambition de Renault.

C’est donc en 1977, lors du Grand Prix de Silverstone que Renault se positionne sur la grille avec la première Formule 1 à moteur turbo de l’histoire. Quelques années plus tard, le turbo sera utilisé par les autres écuries et aujourd’hui encore, les Formule 1 modernes sont équipées de cette technologie.

Comme cela était prévisible et comme c’est toujours le cas avec l’introduction de technologies nouvelles voire révolutionnaires, les difficultés techniques et donc les problèmes de fiabilité sont apparues entrainant des abandons Arborant les couleurs de la marque, le jaune dominant, le noir et le blanc, la RS01 rentrait donc fréquemment dans la voie stands en dégageant une fumée blanche synonyme de problème moteur.

Ken Tyrrell, patron de l’écurie éponyme, voyant la voiture fumante passer devant son garage lâcha ce surnom de « Yellow Teapot » (la théière jaune) pour plaisanter. L’expression fût reprise par les membres de son écurie, puis par les autres écuries lors des Grands Prix suivants. La RS01 fut alors surnommée The Yellow Teapot.

Renault gagnera sa première victoire en Formule 1 seulement 2 ans plus tard, lors du Grand Prix de France à Dijon en 1979, avec la RS10. Cette victoire de Jean-Pierre Jabouille, ingénieur et pilote de la RS10 reste un exploit et une prouesse en terme de rapidité à gagner.

Ce succès et les suivants valident le concept du Turbo en Formule 1 et imposent le respect des écuries britanniques, au premier rang desquelles l’écurie Tyrell.

Cette théière viendra équiper les cuisines du restaurant « l’Atelier Renault » sur les Champs-Elysées dès le mois de septembre.

En terme de design, la Yellow Teapot s’inspire du passé et du présent, de la RS01 et de la nouvelle RS17, allant jusqu’à utiliser la peinture officielle utilisée sur cette dernière.

Une théière qui reprend tous les codes esthétiques des Formules 1 Renault, et joue à la fois sur le design, le graphisme et les couleurs.

Retour en haut