Après avoir construit la filière monoplace la plus efficace, Renault Sport entend créer une nouvelle offre pour les berlines. Entre les compétitions de Clio Cup et les championnats professionnels que sont le WEC, le DTM et le Super GT japonais, le Renault Sport Trophy constitue une véritable passerelle, à la fois destinée aux pilotes de référence et aux gentlemen drivers.


Le championnat Renault Sport Trophy bénéficie de toute l’expertise de la Marque en matière d’organisation de compétitions, avec des priorités données à l’équité technique, à l’éthique sportive et à la maîtrise des coûts. La définition technique de Renault Sport R.S. 01 permet de viser une révision toutes les deux saisons, et participe ainsi à la maîtrise des coûts d’exploitation.

Des dotations uniques et sport automobile

À l’issue de la saison 2016, le pilote sacré en « PRO » participera aux tests de sélection NISMO en Super GT, à l’image d’Andrea Pizzitola cette semaine. Si le champion n’est pas retenu, il pourra alors bénéficier d’une dotation de 200 000 € en cash.

Chez les « AM », le concurrent titré pourra disputer l’édition 2017 des 24 Heures du Mans en LMP2, ou s’il le souhaite, disposer d’une bourse de 140 000 € pour l’aider à passer en « PRO » en 2017.

Enfin, les trois meilleures équipes de chaque meeting seront primées à l’aide de vouchers s’élevant respectivement à 10 000, 7 000 et 3 000 €.

Stabilité sportive et technique


Le format des meetings continuera d’offrir un temps de roulage conséquent. Avec six rendez-vous comprenant deux séances d’essais collectifs de 90 minutes, deux qualifications de 20 minutes, une course d’Endurance de 70 minutes plus un tour et deux courses sprint de 25 minutes plus un tour. Les concurrents devraient ainsi couvrir sur la saison plus de 6600 kilomètres en incluant les essais collectifs.

Dans le volet technique, la priorité est à la stabilité afin de préserver des coûts accessibles en vue de la saison 2016.

Côté sportif, il en sera de même à l’exception de la mise en place d’une balance de performance établie selon les résultats dans la catégorie. Celle-ci sera uniquement appliquée en Prestige. À noter que le barème de points restera identique avec les pilotes marquant leurs propres points sur les courses d’Endurance sans être tributaires des résultats de leurs partenaires.

Renault Sport R.S. 01 à l’assaut du GT3

Établi selon la balance de performance adéquate et homologuée, le kit GT3 est d’ores et déjà disponible pour Renault Sport R.S. 01. Des accords ont été trouvés avec le GT Tour et les VdeV Series sans provoquer de conflit avec le calendrier du Renault Sport Trophy.

Les équipes pourront également s’inscrire en 24H Series et aux 12H d’Abu Dhabi. En parallèle, Renault Sport Technologies poursuit ses discussions avec d’autres promoteurs afin d’étoffer le programme sportif des structures ayant fait l’acquisition de Renault Sport R.S. 01.

Depuis l’homologation, Renault Sport R.S. 01 s’est distinguée en remportant la catégorie Open Challenge du GT Tour sur le Circuit Paul Ricard, les 500 kilomètres de Zandvoort ou encore en signant la pole position aux 6 Heures de Rome.

Calendrier

Essais hivernaux
Aucune restriction sur deux pistes maximum du calendrier 2016 – Break du 15 décembre au 3 janvier

Essais de pré-saison 2016*
22-23 mars 2016 : Motorland Aragón
30-31 mars 2016 : Estoril
* à confirmer

Essais en cours de saison 2016

  • Du premier jour après les derniers essais collectifs au dernier meeting, sont autorisés :
  • Six jours d’essais par voiture, dont deux pour les pilotes PRO, quatre pour les pilotes AM,
  • Les essais privés ne sont pas autorisés sur les circuits du championnat dans les deux semaines avant le meeting s’y tenant,
  • Les essais privés ne seront pas limités dans la configuration GT3.

Calendrier 2016 du Renault Sport Trophy*

  • 16-17 avril 2016 : Motorland Aragón
  • 13-15 mai 2016 : Imola
  • 15-17 juillet 2016 : Red Bull Ring
  • 26-28 août 2016 : Circuit Paul Ricard
  • 23-25 septembre 2016 : Circuit de Spa-Francorchamps
  • 21-23 octobre 2016 : Estoril
    *sous réserve de l’approbation de ce calendrier par la FIA

Sanctioned by the FIA

La FIA est le seul pouvoir sportif international qualifié pour établir et faire appliquer les règlements, basés sur les principes fondamentaux de la sécurité et de l’équité sportive.
L’Eurocup Formula Renault 2.0 et le Renault Sport Trophy sont placés sous la supervision sportive de la FIA, et sont à ce titre dénommés Séries Internationales "sanctioned by the FIA".

Retour en haut