Pour la dernière étape de sa tournée européenne, le championnat FIA de Formula E s’apprête à écrire un nouveau chapitre de l’histoire du sport automobile avec la première course sur circuit organisée en Suisse depuis 1954. Les pilotes Renault e.dams, Sébastien Buemi et Nicolas Prost, sont déterminés à marquer de leur empreinte ce dimanche historique.

Une fois de plus, la première catégorie 100 % électrique créé l’événement ! Pour la dixième manche de la saison 4, les concurrents vont prendre leurs quartiers à Zurich, la plus grande ville du pays, pour la première épreuve disputée sur le sol suisse depuis plus de soixante ans.

Si tous les prétendants démarreront sur un pied d’égalité, nul doute que la motivation de Sébastien Buemi sera décuplée puisqu’il aura pour la première fois de sa carrière l’occasion de piloter sur ses terres et devant son public. Vainqueur des premiers ePrix organisés à Punta del Este, Monaco, Londres, Hong Kong et Marrakech, Séb visera à nouveau la plus haute marche du podium pour entrer un peu plus dans l’histoire de la Formula E.

Résident suisse, Nicolas Prost évoluera presque à domicile. Afin d’œuvrer pleinement à la remontée de Renault e.dams dans un classement général extrêmement serré, le Français est bien déterminé à retrouver le chemin des points alors que le sprint final bat son plein.

Premier circuit international dessiné en Suisse depuis plusieurs décennies, Zurich offrira de véritables paysages de carte postale avec le lac et les Alpes en toile de fond. Depuis le port d’Enge, le tracé mènera les concurrents au centre-ville et au quartier d’affaires avant de revenir sur la promenade du port grâce à deux lignes droites reliées par une épingle. Le départ sera donné dimanche à 18h00.

Sébastien Buemi : « Cela va être incroyable de piloter dans les rues de Zurich. Je suis vraiment fier d’être au départ ! Je connais très bien la ville et j’ai visité le quartier où la piste est installée. Le tracé semble assez simple avec beaucoup de virages à angle droit, mais je suis convaincu que ce sera tout un défi de se mettre dans le rythme. Il y a une longue ligne droite et une chicane qui devraient offrir des opportunités de dépassement. Quand j’ai grandi, le sport automobile sur circuit était interdit en Suisse. Je vais donc essayer de profiter un maximum de cette épreuve ! »

Nicolas Prost : « Je suis Français, mais j’ai aussi un passeport suisse. C’est donc une nouvelle manche à domicile pour moi ! Piloter à Paris est quelque chose de particulier, mais au bout de trois ans, nous nous y habituons. J’ai hâte de découvrir ce circuit. Je ne connais pas très bien Zurich, mais c’est une très belle ville où les activités ne manquent pas. Les gens doivent réaliser le tour de force qui a été nécessaire pour faire revenir le sport automobile sur circuit en Suisse ! Je tiens à remercier tous ceux qui ont rendu cela possible et j’espère que nous pourrons offrir un superbe spectacle dimanche. »

Le Groupe Renault en Suisse
La Suisse possède la troisième plus grande part de marché pour les véhicules électriques en Europe. Depuis le début de l’année, Renault y atteint 17,8 % des ventes et sa gamme Z.E. en fait le leader des VE. Lancée en 2012 et élue « voiture la plus verte de l’année » par un jury suisse, Renault ZOE tire son épingle du jeu en étant le troisième modèle le plus vendu sur un marché dominé par les marques premium. En parallèle, plusieurs villes, entreprises, aéroports et services d’autopartage font confiance aux véhicules sans émission de Renault pour leur flotte.

Chiffres-clés

2,465 km : Longueur du circuit
11 : Nombre de virages
39 : Nombre de tours
96,135 km : distance totale à parcourir
89 : Renault e.dams arrive en Suisse avec 89 points au championnat Équipes
6 : Renault e.dams occupe la sixième position au classement général

Share