Après huit ans d’absence, le Hockenheimring fait son grand retour au calendrier de la Formule Renault Eurocup. Sur ce tracé accueillant en alternance le Grand Prix d’Allemagne de F1, les concurrents s’apprêtent à abattre leurs dernières cartes avant la finale de Barcelone.

Cette année, le circuit allemand réapparaît au programme de la catégorie pour la première fois depuis 2010. L’avant-dernière étape de la saison est toutefois loin d’être une inconnue, nombre d’équipes y ayant déjà couru en Formule Renault NEC... Sans oublier les pilotes, qui ont lancé leur campagne sur cette piste technique et mythique à l’occasion des essais de présaison !

Le club des cinq

Cinq concurrents sont encore en lice pour le titre à quatre courses du dénouement de la saison. Avant d’aborder la deuxième manche allemande du calendrier, le rookie Christian Lundgaard (MP Motorsport) possède toujours l’avantage, mais il doit se méfier du retour d’un autre pilote de la Renault Sport Academy, Max Fewtrell (R-ace GP).

Revenu à treize points et demi du leader, l’homme à battre depuis la rentrée compte bien poursuivre sur sa lancée après la démonstration de force de son équipe, qui a scellé sa deuxième couronne par un quadruplé dimanche. Historiquement, l’un des vainqueurs au Circuit Paul Ricard et au Hungaroring est sacré en fin d’année… Un scénario qui s’applique à Max Fewtrell, qui veut maintenant suivre l’exemple de Scott Speed et Kevin Korjus, vainqueurs à Hockenheim avant d’être titrés !

Plus discret depuis la rentrée, Yifei Ye (Josef Kaufmann Racing) n’en reste pas moins un redoutable prétendant. L’an passé, le Chinois avait réalisé le doublé sur la manche à domicile de son équipe en Formule Renault NEC avant de battre le record de la piste pour l’Eurocup lors des essais de présaison en mars dernier. L’ancien leader du classement général compte désormais tirer pleinement profit de son expérience à un moment crucial de la saison.

Quatrième et cinquième du classement général, Victor Martins (R-ace GP) et Logan Sargeant (R-ace GP) sont placés en embuscade. Si le Français souhaite confirmer que l’Allemagne lui réussit après avoir retrouvé le podium au Nürburgring, l’Américain est lui dans le même cas de figure que Max Fewtrell... Mais il devra absolument reprendre du terrain sur ses adversaires sur le circuit de ses débuts en Formule Renault !

Batailles à tous les échelons

Désormais éliminé de la course au titre, Lorenzo Colombo (JD Motorsport) compte bien rebondir après son score vierge au Nürburgring. L’Italien vise toujours une première victoire dans la catégorie, un résultat qui pourrait l’aider à contenir la remontée de Charles Milesi (R-ace GP), de retour aux avant-postes au Nürburgring.

Derrière, la bataille s’intensifie. L’écart ne cesse de se réduire entre Alex Peroni (MP Motorsport) et Oscar Piastri (Arden Motorsport), mais les Australiens ont distancé leur compatriote Thomas Maxwell (JD Motorsport). Dixième du classement général, ce dernier est menacé par Alexander Smolyar (Tech 1 Racing), régulier dans le top dix depuis la rentrée.

Un peu plus loin, Neil Verhagen (Tech 1 Racing) et Arthur Rougier (Fortec Motorsports) vont tenter de gagner quelques positions dans leur duel entre le Red Bull Junior Team et la Renault Sport Academy. Il ne faut toutefois pas négliger Thomas Neubauer (Tech 1 Racing), dans les points au Nürburgring. Face à lui, Frank Bird (Tech 1 Racing), Axel Matus (AVF by Adrián Vallés), Raúl Guzmán (Fortec Motorsports) et Sami Taoufik (Arden Motorsport) sont déterminés à finir la saison en beauté.

En parallèle, Eliseo Martinez (AVF by Adrián Vallés), Clément Novalak (Josef Kaufmann Racing), Najiy Razak (JD Motorsport), Christian Muñoz (AVF by Adrián Vallés) et Nikita Volegov (Arden Motorsport) se voient offrir l’une des dernières chances pour débloquer leur compteur. Cet objectif est d’ailleurs partagé par Vladimir Tziortzis (Fortec Motorsports) et Freek Schothorst (MP Motorsport), qui poursuit sérieusement son apprentissage de la monoplace.

Pour la dernière fois de l’année, les concurrents de la Formule Renault NEC se joindront au peloton. Sur ses terres, l’Allemand Doureid Ghattas (Anders Motorsport) est bien placé pour remporter le titre face à Phil Hill (Anders Motorsport), Gabriel Gandulia (R-ace GP) et Sharon Scolari (ScoRace Team), première femme à atteindre le podium dans la catégorie dimanche dernier.

En chiffres
1 Max Fewtrell est le premier pilote à signer quatre podiums consécutifs cette saison. Une statistique qui ne garantit pas le titre, comme peut en témoigner Robert Shwartzman l’an passé.

2 Depuis le format monotype de la Formule Renault Eurocup, Hockenheim n’a accueilli qu’à deux reprises la catégorie. Scott Speed (2004) et Kevin Korjus (2010) avaient remporté les deux courses avant d’être sacrés en fin d’année.

7 Christian Lundgaard doit marquer sept points de plus que Victor Martins pour sceller le titre chez les rookies. Logan Sargeant doit lui en reprendre douze pour rester dans le match.

7 Le nombre de doublés réalisés par R-ace GP sur les seize premières courses.

2004 Vainqueur en 2004, Scott Speed a fait ses débuts en F1 deux ans plus tard.

Programme
Vendredi 21 septembre 2018
10h20 – 11h10 Essais collectifs 1

15h55 – 16h45 Essais collectifs 2
Samedi 22 septembre 2018
10h25 – 11h00 Qualifications 1

17h00 – 17h35 Course 1
Dimanche 23 septembre 2018
9h45 – 10h20 Qualifications 2 

16h30 – 17h05 Course 2

Liste des engagés

Share