Particulièrement capricieuse ce week-end, la météo a joué avec les nerfs des pilotes de la Clio Cup France. Maîtrisant parfaitement le peloton lors de la première course, Nicolas Milan (Milan Compétition) a poursuivi sa série de succès dans les rues de Pau. Interrompue avant son terme, la seconde manche a consacré Pierre-Etienne Chaumat (TB2S).

Pour s’acclimater au tracé le plus spécifique de la saison, les concurrents disposent de deux séances d’essais libres. Vendredi soir, c’est sous un soleil resplendissant que Nicolas Milan dévoile déjà ses ambitions, avec le meilleur chrono devant les pilotes GPA Racing, Dorian Guldenfels et David Pouget. Le lendemain matin, Guldenfels confirme sa bonne forme sur une piste toujours sèche. Il devance deux pilotes TB2S : Thibaut Bossy et Pierre-Etienne Chaumat.

COURSE 1 : UNE BONNE SOIRÉE POUR MILAN

Disputées sous la pluie, les qualifications confirment tout de même la hiérarchie entrevue jusque-là. Nicolas Milan signe la pole position avec 6/10e de marge sur David Pouget. Thibaut Bossy et Dorian Guldenfels se partagent quant à eux la deuxième ligne.
Prévu à 19h57, le départ est donné derrière la voiture de sécurité en raison de la pluie, qui tombe intensément sur la cité paloise. À la lueur des phares, les Clio Cup bouclent trois tours à allure réduite jusqu’à ce que la course soit enfin lancée !

Lorsque la voiture de sécurité s’efface, Milan conserve la tête devant Pouget, Bossy et Guldenfels. Pierre-Etienne Chaumat déborde Yoann Baziret un peu trop rapidement, à tel point que la direction de course place le pilote TB2S sous enquête. Cela ne l’empêche pas d’entamer une bagarre pour la quatrième place avec Anthony Jurado (Setup Racing) et Benoit Castagné (Raiwoit Racing). Jurado vient toucher Castagné et Chaumat en profite pour passer !

Les conditions restent précaires et David Pajot en fait les frais : les pilote Vic’Team tire tout droit au virage de la Gare pour finir sa course dans le mur de pneus. Sa voiture est à peine évacuée que David Bouet (Autosport GP), qui s’est accroché avec Pierre Tierce (Tierce Racing), connaît le même sort.

Tout comme Julien Caussade (Pole Position 81), Pierre-Etienne Chaumat reçoit un ‘drive through’ pour ne pas avoir respecté la procédure de voiture de sécurité. Les deux pilotes n’effectuant pas leur pénalité, ils seront exclus de la course après l’arrivée.
Pendant que les écarts augmentent progressivement entre Milan, Pouget et Bossy, la situation reste toujours indécise dans le groupe de chasse. Jurado perd un temps précieux lorsqu’il part en travers et Guldenfels doit lutter pour contenir Castagné.

Nicolas Milan franchit la ligne d’arrivée en vainqueur, avec 2’’3 de marge sur David Pouget. Thibaut Bossy conserve la troisième marche du podium malgré le retour de Dorian Guldenfels. Derrière Benoit Castagné, Anthony Jurado remporte la catégorie Juniors. Le top 10 est complété par Julien Baziret (Setup Racing), Corentin Tierce (Tierce Racing) et deux Gentlemen : Stéphane Auriacombe (Tierce Racing) et Mickaël Carrée (T2CM).

Classement course 1

COURSE 2 : UNE BONNE DOUCHE POUR CHAUMAT

Piqué au vif par sa mésaventure de la veille, Pierre-Etienne Chaumat signe sa toute première pole position en Clio Cup France. Sur piste sèche, les écarts se resserrent puisque les dix premiers sont regroupés en moins de 8/10e. À l’issue d’une belle bagarre, Guldenfels s’installe en première ligne, devant Thibaut Bossy et Nicolas Milan.
La pluie ayant fait son retour, le départ de la course 2 est donné après deux tours derrière la voiture de sécurité. Mais la piste est si glissante que Yohann Baziret part à la faute avant même le véritable départ !

Lorsque la course est lancée, Chaumat conserve les commandes devant Guldenfels, Bossy, Milan, Pouget, Pierre Tierce, Castagné, Alexandre Gadois (Autosport GP), Mathieu Lannepoudenx (Milan Compétition), David Bouet (Autosport GP) et Corentin Tierce.

Les pilotes les plus téméraires passent à l’action et les jumeaux Tierce en font simultanément les frais : Pierre – qui avait signé sa meilleure qualification en Clio Cup avec le 6e chrono – est débordé par Benoit Castagné, tandis que Corentin ne peut résister à Anthony Jurado. Ce dernier ne tarde pas à s’attaquer à Bouet, avec succès également !

Dans le sixième tour, Samuel Raffin (Autosport GP) tape violemment le mur de protection au Pont Oscar. Sa Clio Cup obstrue la piste, mais Adeline Prudent (Prudent Compétition), Alexandre Ducos (GPA Racing) et leurs poursuivants parviennent à s’arrêter à temps. Les officiels n’ont pas d’autre solution que de brandir le drapeau rouge.

Les examens médicaux révéleront une fracture à la jambe pour Samuel Raffin. Le moral est bon pour le Lyonnais, à qui toute l’équipe Renault Sport et l’ensemble du paddock de la Clio Cup France souhaite un prompt rétablissement.

À ce moment, il reste 11’42’’ au compte à rebours. Lorsque la course s’apprête à reprendre, la voiture de Pierre-Etienne Chaumat refuse de redémarrer derrière la voiture de sécurité. Thibaut Bossy tente alors de pousser son équipier, mais cette manœuvre évidemment interdite provoque un nouveau drapeau rouge, définitif cette fois, ainsi que l’exclusion de Bossy.

Classement course 2

Moins de 75% de la distance ayant été parcourue, seule la moitié des points est attribuée pour cette quatrième manche de la saison. Nicolas Milan prend seul les commandes du classement général devant Benoit Castagné, Anthony Jurado, Dorian Guldenfels et Thibaut Bossy. Jurado est également leader du classement Juniors devant Corentin Tierce et Adeline Prudent, tandis que Stéphane Auriacombe domine la catégorie Gentlemen.

Classement général

Classement Juniors

Classement Gentlemen

La prochaine manche de la Clio Cup France se déroulera en Espagne, sur le circuit Ricardo Tormo de Valencia, les 23 et 24 juin.

Share