UNE AÉRODYNAMIQUE AÉRONAUTIQUE

Louis Renault souhaite associer le nom de la Nervasport à une puissance et un aérodynamisme poussés à l’extrême. Les règles de construction sont simples : utiliser le moteur de la voiture de série ainsi qu’une structure en bois et un châssis standard pour soutenir la caisse. La carrosserie devait toutefois être confiée à l’expertise d’un autre département. C’est à Marcel Riffard, ingénieur et créateur des avions Caudron-Renault, que revient la tâche de dessiner la forme idéale. L’extérieur est fait de métal en feuilles martelé pour donner au monoplace, la forme d’une fusée : un long capot, arrondi à l’avant, et un arrière fuselé pour améliorer au maximum la performance aérodynamique.