Après une course palpitante Renault e.dams garde la tête au championnat avec un avantage de 33 points sur ABT Schaeffler Audi Sport. Cependant, suite à la disqualification de Sébastien Buemi, le pilote suisse perd du terrain et est désormais 18 points derrière Lucas Di Grassi. Tout se jouera demain lors de la dernière course de la saison 3.

C’est sous un ciel bleu et des températures clémentes que la première session d’essais non-qualificatifs s’est ouverte. Celle-ci fut sans incidents et Sébastien Buemi se classait quatrième. Nicolas Prost, cinquième.

Le pilote français réalisait ensuite le meilleur temps en deuxième session d’essais libre. Son coéquipier subissait, lui, un important accident en heurtant le mur à la sortie de la chicane. Si Sébastien s’en sortait indemne, les dégâts sur la voiture nécessitaient de changer sa monocoque et donc d’assembler une nouvelle voiture – challenge que les mécaniciens devaient relever en un minimum de temps.

Lors des qualifications, Nico Prost conduisait dans le deuxième groupe et inscrivait le cinquième meilleur temps tandis que la bataille pour le titre battait déjà son plein lorsque Séb Buemi, Lucas Di Grassi et Felix Rosenqvist partaient du même troisième groupe. Quelques minutes plus tard, on retrouvait Buemi et Di Grassi en Super Pole.

Pour sa part Nico présent en Super Pole inscrivait le quatrième meilleur temps, et Séb le deuxième après avoir raté la pole de 0.027s. Le pilote suisse écopait d’une pénalité de dix places sur la grille après avoir été contraint à changer de batterie, le faisant partir de la douzième place. A l’extinction des feux, Nico Prost fut coincé au premier virage et accroché par une voiture NextEv. Il perdait deux places. Au même moment, Séb Buemi se faisait accrocher par Robin Frinjs et descendait à la dix-septième place. Mais c’était sans compter sur la volonté de fer du pilote suisse pour remonter dans les points. Il dépassait alors un à un ses adversaires avant d’être stoppé par une course sous régime de drapeau jaune lorsque Heidfield s’arrêtait en piste. Tous les pilotes revenaient alors aux stands pour leur changement obligatoire de voiture.

Pour sa part, Nico Prost maintenait sa sixième position tandis que Séb Buemi remontait à la huitième place, puis s’emparait de la septième après son dépassement sur Oliver Turvey. Au vingt-et-unième tour, Nico Prost gagnant une position, après avoir passé Mitch Evans. Une voiture de sécurité fût ensuite déployée après que José Maria Lopez eut trouvé le mur et ne pouvait repartir. Une fois la course relancée, Séb Buemi dépassait son coéquipier pour prendre la cinquième place. Felix Rosenqvist et Stéphane Sarrazin étaient ensuite sur sa liste afin de renouer avec le podium. Si Séb Buemi passait Rosenqvist avec habileté, s’ensuivait une bataille palpitante, roue-contre-roue entre le pilote français et le pilote suisse lors du dernier tour. Stéphane Sarrazin défendait son podium avec hargne et ne cédait pas sa place à Séb Buemi. Après une décision des commissaires de course de la FIA, le pilote suisse était disqualifié car sa voiture était en dessous du poids règlementaire. Les mécaniciens ayant eu seulement cinq heures pour assembler une nouvelle voiture, cette dernière n’a pu être pesée par manque de temps.

De son côté, Nicolas écopera d’une pénalité de dix places pour la course de demain suite à un changement de moteur. Tout se jouera donc demain et cette dernière course sera décisive pour les deux championnats.

Alain Prost, co-propriétaire de l’écurie : « Nous avons eu une journée éprouvante qui se termine sur une déception avec la disqualification de Sébastien. Notre malchance continue avec les dix places de pénalité de Nicolas suite à un changement de moteur consécutif au dysfonctionnement d’une batterie. Nous espérons que demain, la chance nous sourira un peu plus pour remporter les deux titres. Il a fallu refaire toute une voiture en un temps record donc je souhaite dire un grand bravo et remercier toute l’équipe pour son investissement d’aujourd’hui. »

Jean-Paul Driot, co-propriétaire de l’écurie : « Avant tout, je tiens à remercier toute l’équipe pour son travail acharné d’aujourd’hui. Malgré l’accident de Sébastien en essais libres 2, il a mené une très belle course, fait une remontée spectaculaire. Nous sommes évidemment très déçus de la disqualification mais nous nous battrons jusqu’au bout. »

Sébastien Buemi, #9 : « Je suis extrêmement déçu du dénouement de cette journée. Je donnerai tout demain pour remporter les deux titres. »

Nico Prost, #8 : « Nous avons eu un bon début de journée et une bonne qualification. Ensuite, nous avons enchaîné les problèmes au départ. Nous sommes bien remontés lors de la première partie de course. Il était encore possible de faire un bon score avant la voiture de sécurité. Néanmoins, en laissant passer Séb pour qu’il récupère le plus de points possibles, j’ai perdu deux positions. Je suis un peu déçu. Nous nous battrons avec acharnement demain. »

share