Une rentrée « Magnyfique » en Clio Cup France !

Le peloton de la Clio Cup France s’était quitté sur des batailles à couteaux tirés sur le Circuit Dijon Prenois… La rentrée des classes s’est montrée encore plus disputée avec des luttes d’anthologie à Magny-Cours ! Si David Pouget (GPA Racing) et Thibaut Bossy (TB2S) ont partagé les victoires, le suspense reste entier avant la grande finale du Castellet.

Vendredi, les concurrents disposent de deux séances d’une demi-heure pour prendre toute la mesure du défi technique proposé par le Circuit de Nevers Magny-Cours. Le matin, Benoît Castagné (Raiwoit Racing) sonne la charge en 1’56’’393 devant Thibaut Bossy. Ce dernier est d’ailleurs le seul à faire mieux l’après-midi avec un tour en 1’56’’379 pour devancer Dorian Guldenfels (GPA Racing), déjà troisième de la première session.

Essais libres 1 - Essais libres 2

COURSE 1 : POUGET-CASTAGNÉ-BOSSY, TIERCÉ DANS L’ORDRE

En cet avant-dernier rendez-vous de la saison, les qualifications et les deux points bonus en jeu revêtent un caractère encore plus particulier. Jusqu’ici en tête, Nicolas Milan (Milan Compétition) pense avoir fait le plus dur, mais Benoît Castagné s’offre la pole dans son ultime effort !

Le poleman réalise ensuite un bel envol, mais Milan trouve l’ouverture sur son rival à Adélaïde. Malgré sa contre-attaque, Castagné se fait déborder par Thibaut Bossy tandis que David Pouget et Guillaume Savoldelli (TB2S) sont en embuscade.

Au deuxième tour, Bossy fait l’intérieur à Milan au Lycée et s’empare à son tour des commandes. Le pilote-préparateur essaie alors de reprendre son bien, mais Castagné est également tout près. Les leaders attaquent la chicane du Nürburgring à trois de front devant un peloton toujours plus compact à cet instant !

Rapidement, Milan écope d’un drive-through pour avoir gagné un avantage à la suite d’un contact avec Bossy et d’une excursion hors piste. David Pouget passe toutefois à l’offensive avant même que le pilote-préparateur n’effectue sa punition. D’abord calé dans son sillage, Pouget profite d’un survirage rattrapé de justesse par son adversaire pour s’engouffrer dans la brèche, imité dans la foulée par Castagné.

Au huitième passage, Pouget place une attaque sur Bossy, qu’il déloge de la première position. Ce dernier réplique deux tours plus tard, mais Pouget reste déterminé et tente l’extérieur — sans succès — au douzième tour. Castagné se montre alors opportuniste pour s’emparer de la deuxième place avant de buter sur Bossy !

David Pouget ne se fait pas prier pour reprendre le dessus sur ses deux rivaux à l’amorce du dernier tour. Malgré une ultime tentative de Bossy, Pouget tient bon et l’emporte face à Castagné, à nouveau bien inspiré pour surprendre Bossy. Derrière, Pierre-Étienne Chaumat (TB2S) et Guillaume Savoldelli (TB2S) complètent le top cinq, suivis par Dorian Guldenfels, auteur d’une magnifique remontée après avoir calé sur la grille. Septième, Anthony Jurado (Setup Racing) s’impose chez les Juniors devant Jérémy Curty (TB2S), Yoann Baziret (Setup Racing) et Mickaël Carrée (T2CM), premier Gentleman.

Qualifications 1 - Course 1

COURSE 2 : BOSSY EN PATRON !

Dimanche, la séance de qualifications se montre encore plus disputée que la première puisque David Pouget arrache la pole devant Corentin Tierce (Tierce Racing), Dorian Guldenfels et Benoît Castagné, tous les quatre se tenant en moins de six centièmes de seconde. Nicolas Milan doit se contenter de la cinquième place.

À l’extinction des feux, Corentin Tierce bondit pour s’emparer des commandes, mais le Junior glisse derrière Pouget, Castagné et Milan à l’issue d’un premier tour dont Anthony Jurado, Lionel Viguier (TB2S) et Pierre Tierce (Tierce Racing) sont les victimes.

Après plusieurs boucles sous le régime de la voiture de sécurité, la course reprend ses droits alors qu’il reste treize minutes au chronomètre. Castagné se hisse à la hauteur de Pouget, mais celui-ci résiste à Adélaïde. Milan tente de faire l’intérieur aux deux hommes, mais il ne peut que s’intercaler entre eux deux ! Derrière, le peloton s’anime et le drapeau rouge est nécessaire pour dégager les Clio Cup d’Emmanuel Raffin (Autosport GP), Edwin Traynard (Autosport GP) et Vincent Brunerie (Milan Compétition), impliqués dans un accrochage en chaîne avant d’aborder la chicane du Nürburgring.

Lors du nouveau départ lancé, Milan parvient à s’emparer de la tête à Adélaïde alors que Castagné était blotti sur son pare-chocs arrière. Dans l’intervalle, Thibaut Bossy s’engouffre dans un petit espace et joue des portières avec Pouget pour se placer au deuxième rang devant le vainqueur de la première course. Trop optimiste dans la bataille, Castagné doit lever le pied et glisse derrière Guldenfels, qui dépasse ensuite Pouget et revient sur le duo de tête.

Au premier virage du dernier tour, Bossy surgit à la première place ! Milan contre-attaque à Adélaïde, sans succès, tout comme Guldenfels dans la foulée. Les positions restent alors identiques et Thibaut Bossy s’impose devant Nicolas Milan et Dorian Guldenfels ! À moins de quatre secondes du vainqueur, on retrouve David Pouget, Benoît Castagné, le Junior Corentin Tierce, Pierre-Étienne Chaumat et Guillaume Savoldelli. Derrière ce groupe extrêmement animé, Yoann Baziret et Luis Gonzalez Martinez (Team VRT) complètent le top dix devant le premier Gentleman, David Pajot.

Qualifications 2 - Course 2

Au classement général, Benoît Castagné compte désormais dix points d’avance sur Nicolas Milan en prenant en compte le retrait du plus mauvais résultat. David Pouget et Dorian Guldenfels suivent et restent en lice pour le titre. Chez les Juniors, tout se jouera entre Anthony Jurado et Corentin Tierce, qui possède neuf unités de retard sur le premier cité. Du côté des Gentlemen, David Pajot conserve les commandes, mais Stéphane Auriacombe, Mickaël Carrée et Emmanuel Raffin peuvent encore créer la surprise.

Classement général Pilotes - Classement général Juniors - Classement général Gentlemen - Classement général Teams

Le prochain rendez-vous de la Clio Cup France aura lieu sur le Circuit Paul Ricard du 2 au 4 novembre. Toutes les Clio Cup se retrouveront d’ailleurs pour une Finale Internationale qui promet déjà d’entrer dans l’histoire de la discipline !

Share