Novice dans les rues de la Principauté, Victor Martins (R-ace GP) s’est montré le plus rapide de l’unique séance d’essais libres en Formule Renault Eurocup. Auteur d’un tour en 1’31’’524, le rookie français de la Renault Sport Academy a devancé Max Defourny (MP Motorsport), présent sur le podium monégasque en 2016 et en 2017, et Logan Sargeant (R-ace GP).

Dès huit heures du matin, les Formules Renault avaient le redoutable privilège d’ouvrir le meeting pour quarante-cinq minutes d’essais libres. Sur une piste à l’adhérence limitée, les pilotes tentaient d’emmagasiner un maximum d’informations en vue des qualifications. Max Fewtrell (R-ace GP) signait le premier temps de référence, mais le rythme s’accélérait rapidement grâce à la gomme déposée à chaque passage.

Raúl Guzmán (Fortec Motorsports), Axel Matus (AVF by Adrián Vallés) et Yifei Ye (Josef Kaufmann Racing) se relayaient brièvement aux commandes avant la réplique de Max Fewtrell et du trio de MP Motorsport composé par Alex Peroni, Max Defourny et Christian Lundgaard.

Max Fewtrell reprenait l’avantage à mi-séance avant que les concurrents ne décident de changer les réglages et chausser des pneus Michelin neufs.

Alors qu’il restait onze minutes, Lorenzo Colombo (JD Motorsport) et Neil Verhagen (Tech 1 Racing) lançaient le sprint final. Christian Lundgaard, Max Fewtrell et Max Defourny revenaient vite aux avant-postes, mais Max Fewtrell touchait le rail à la Piscine tandis qu’Alex Peroni tapait à Sainte-Dévote. Le drapeau rouge était alors brandi pour les trois dernières minutes. Les pilotes ne retrouvaient la piste que pour effectuer des simulations de départ.

Grâce à son tour en 1’31’’524, Victor Martins s’était installé en tête devant Max Fewtrell. Ce dernier se voyait toutefois retirer son meilleur temps pour ne pas avoir emprunté l’échappatoire après sa touchette.

Max Defourny, Logan Sargeant (R-ace GP), Yifei Ye et Alex Peroni complétaient donc le top cinq, suivis par le pilote du Red Bull Junior Team Neil Verhagen, Max Fewtrell, Oscar Piastri (Arden Motorsport), Richard Verschoor (Josef Kaufmann Racing) et Charles Milesi (R-ace GP).

Essais libres

Les concurrents ont désormais rendez-vous vendredi dès 7h55 pour l’unique séance de qualifications où ils disposeront de trente minutes par groupe.

Groupes de qualifications

Ils ont dit

Victor Martins (R-ace GP) : « C’est génial de commencer le week-end de cette façon ! Ce circuit est difficile à aborder. Il faut y aller pas à pas tout en évitant d’entrer dans un faux rythme. Le plus important aujourd’hui était de gagner rapidement du temps avant de grappiller les dixièmes ici et là. La piste était un peu glissante en début de séance, mais il n’y avait rien d’insurmontable. J’espère pouvoir récidiver demain, samedi et dimanche, mais je sais que ce sera une autre affaire en qualifications ! »

Max Defourny (MP Motorsport) : « C’est toujours formidable de piloter dans les rues de Monaco avec cette ambiance si particulière. Il faut se lever tôt et traverser la ville dans nos monoplaces pour rejoindre la voie des stands ! Comme toujours, le trafic était important avec vingt-huit voitures en piste pour les essais. Cela sera différent en qualifications et nous pouvons aussi faire quelques changements pour progresser d’ici demain. La pole sera mon objectif ! »

Alex Peroni (MP Motorsport) : « Dans l’ensemble, c’était une séance positive. Ce serait stupide de se concentrer uniquement sur l’accident. J’allais de plus en plus vite et nous avions le rythme pour jouer les premiers rôles, mais j’ai un peu trop poussé dans le premier virage. C’est toujours dommage de partir à la faute, mais il faut tester les limites afin d’être rapide. Je vais apprendre de cette erreur et revenir plus fort demain. »

Max Fewtrell (R-ace GP) : « Je suis vraiment content de la façon dont la séance s’est déroulée. Nous avons bien dosé nos efforts et notre prise de risques. Bien sûr, c’est dommage d’avoir touché le mur, mais je sais où est la limite maintenant ! Même si je n’ai pas pu reprendre la tête, le rythme était au rendez-vous. J’ai beaucoup appris depuis l’an dernier et je me sens bien plus en confiance sur ce circuit. Je vais donc aborder les qualifications de la même manière. »

Oscar Piastri (Arden Motorsport) : « C’est une piste très, très cool ! Je pense avoir trouvé mon nouveau circuit préféré ! Pour mes premiers tours de roue en ville, j’ai tout fait pour ne pas finir dans le mur. C’est capital si on veut enchaîner les tours, gagner en rythme et améliorer ses temps. Le drapeau rouge est venu au mauvais moment, mais je suis sûr que beaucoup de pilotes diront la même chose ! J’en ai encore sous le pied. Même si je vise toujours la pole, un top cinq pour mes premières qualifications à Monaco serait tout de même un résultat positif ! »

Share