Work / Life : Pilote de Formule 1

Un jour dans la peau de…
Nico Hülkenberg, pilote de Formule 1

De quoi êtes-vous responsable ?
Mon département se compose de deux personnes. Nous avons la charge de mener la voiture à l’arrivée, de marquer des points pour l’équipe et de développer la monoplace du mieux que nous pouvons.

Décrivez-nous votre journée type de travail...
Lors d’un week-end de course, le vendredi par exemple, je me lève, je vais au circuit et je prends un petit-déjeuner avant le premier rendez-vous. Après, je me prépare pour les EL1, où je passe environ une heure au volant avant un débriefing et un déjeuner. Après le repas, j’ai toujours une sieste d’une demi-heure pour recharger les batteries. Je retrouve mon baquet pour les EL2, eux aussi suivis d’un débriefing. Il y a un peu d’activités avec les médias et le briefing des pilotes par la suite. J’aime bien pouvoir effectuer une partie de ma récupération dans ma chambre au sein de l’hospitalité. Cela peut être un massage ou quelque chose du genre avant de se rendre à un nouveau meeting. Comme vous pouvez l’imaginer, nous avons beaucoup de réunions. Ce n’est pas le plus excitant, mais cela reste néanmoins important. Viennent ensuite l’heure du dîner et la fin de la journée.

Comment avez-vous eu ce travail ?
Tout a commencé en karting à l’âge de dix ans. J’ai remporté quelques championnats. Je suis alors passé en monoplace et j’ai gagné le titre dès ma première année. Après cela, j’ai gravi les échelons dans les formules de promotion, obtenu quelques couronnes supplémentaires, y compris en GP2, la dernière marche avant la F1. En 2010, j’y ai débuté ma carrière chez Williams. J’ai continué de progresser, d’apprendre et de m’améliorer avant de rejoindre Renault avant la saison 2017. C’est un voyage très agréable jusqu’ici.

Quel est votre meilleur souvenir ?
Ma naissance. Celle de Hulk.

Le pire aspect de votre travail ?
Toutes les sollicitations médiatiques, je pense.

Et le meilleur ?
Rendre la vie dure aux médias.

Comment relâchez-vous la pression ?
Des choses basiques, comme me détendre dans mon lit… Et un peu de Netflix et de room-service. Ou encore des trucs classiques, comme des rendez-vous avec des amis.

Que faites-vous avant de vous coucher ?
Je règle mon réveil.

Si vous n’aviez pas ce travail, qu’auriez-vous fait ? Eh bien, James Bond de toute évidence… Je ferais assurément un bon agent secret !

Share